News

Partant de Casablanca il y’a 3 mois et demi, le marocain Karim Mosta a réussi le défi qu’il s’était donné, celui de relier la Mecque à vélo. Il est arrivé le 20 août à destination après un parcours de 8.000 km et traversant 12 pays. 


Le nouveau défi du double vainqueur de la coupe du monde d'ultra marathon, Abdelkrim Mosta, âgé de 65 ans, parti depuis le mois d'avril dans cette aventure de dépassement de soi, est de réaliser un pèlerinage à force de ses jambes. Muni d'une caméra, il a partagé son aventure durant son périple sur les réseaux sociaux.

Accueil à la Mecque par des pèlerins marocains
Spécialiste des longs efforts solitaires, le globe-trotteur marocain enfourchant un vélo, il est passé par l'Espagne, la France, l'Italie, la Slovaquie, la Croatie, la Serbie, la Bulgarie, la Grèce, la Turquie, la Jordanie pour rejoindre en final l’Arabie saoudite. Muni d'un GPS, ce Casablancais a parcouru en moyenne 150 km par jour en suivant un itinéraire prédéfini, faisant escale de repos tous les cinq jours.

Abdelkrim a participé à 165 raids à travers le monde, pris part 29 fois au marathon des sables, et couru dans des conditions difficiles notamment dans les hauteurs de l'Himalaya, la vallée de la mort aux États-Unis sous des chaleurs extrêmes et dans des lieux variés à travers le monde. 
20 juillet 2019, 109 ème jour. (FB)
Casablanca la Mecque, c’est terminé. Aujourd’hui, après une étape de 150 km sous une chaleur écrasante ; 45 degrés. Je pense que j’ai subi la journée la plus chaude. Heureusement que j’avais un vent arrière qui me poussait légèrement. J’ai terminé la journée en étant très fatigué et je suis rentré à la Mecque avec la police qui m’a ouvert la route. Ce fut un grand moment que d’arriver près de la grande mosquée, avec les pèlerins qui ont fait quelques photos souvenirs avec moi pour immortaliser cette grande aventure. J’aurai durant ce parcours tout connu : la montagne, la forêt, la campagne, des lignes droites interminables, la pluie, l’orage, le désert ainsi que la chaleur écrasante. J’ai rencontré beaucoup de monde et je garderai de magnifiques souvenirs de chaque pays. J’ai réussi à surmonter toutes les difficultés.
Je dois désormais rentrer au plus vite auprès de ma famille car nous traversons une épreuve difficile.
Ce voyage m’a permis de grandir intérieurement.
Merci à mes partenaires ; Rahal Abdelouahed, Mohamed Bouzoubaâ et Karim Ben Saltana qui m’ont permis de vivre ce grand moment ainsi qu’à tous ceux qui m’ont apporté leur aide : Amine Kabbaj et Arnaout Mustapha.
Merci également à tous pour vos messages qui m’ont permis d’avancer.
Abdelkrim Mosta


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top