News

Si le cœur vous en dit, faites un petit tour au Sofitel Agadir, Hassan le serveur chatouillera sûrement votre carte bancaire. Un verre d’eau Sidi Ali vous coûtera 100 DH, un jus d’orange 80 DH, un expresso 50 DH et un thé à la menthe 50 DH. Hassan vous tendra, d’une main, une jolie facture de 360 DH et l’autre main sollicitera un généreux pourboire pour le service accompli. 



Du jamais vu! Une bouteille d’eau minérale à 100 DH! Ajoutez-y un jus d’orange (80DH), un thé à la menthe (50DH) et un expresso (50DH). Le tout pour une addition très salée (voir ci-dessous), inimaginable s’élevant à 360 dirhams sonnants et trébuchants!
On se demande si le service est compris et si le serveur, Hassan, a exigé un pourboire “modique” de 10% au moins.
Cela se passe dans un hôtel cossu, sis sur la côte de la ville d’Agadir, et le client ainsi grugé, pigeonné et déplumé est un ancien grand sportif de Salé. L’on ignore s’il a casqué sans sourciller, le connaissant homme bien éduqué et n’élevant pas la voix (sauf quand il haranguait ses coéquipiers pour venir en défense) ou si, au contraire, il a poliment protesté et refusé de payer.
En tout cas, cette addition a enflammé la Toile marocaine.
Indignation et colère ont été vigoureusement exprimées par les internautes. Ceux-ci considèrent que de telles additions salées à Agadir auront pour effet négatif de faire fuir les touristes, aussi bien nationaux qu’étrangers, vers d’autres endroits de villégiature où on pratique des prix moins gourmands et plus raisonnables.
D’autres internautes vont plus loin dans leur appréciation de ce phénomène de hausse vertigineuse des prix des boissons. Ils considèrent que le secteur du tourisme à Agadir en pâtit gravement et connaît une régression alarmante du fait que de nombreux touristes préfèrent voir ailleurs s’ils y sont.
De telles additions exorbitantes mettent à mal l’ambitieuse Stratégie du tourisme durable de “la Vision 2020”, signée devant le roi Mohammed VI en 2010. Et avec de tels dépassements, ce n’est pas demain la veille que “le plus beau pays du monde” recevra les 20 millions de touristes à l’horizon 2020!
Pire, ces prix exorbitants incitent même les Marocains de classe moyenne à ne pas passer leurs vacances au Maroc, malgré la beauté de ses plages, de ses montagnes et malgré les charmes qu’offrent de certaines de nos villes aux quatre coins du pays.
Et nombreuses sont les familles qui préfèrent, de loin, se rendre à la Costa del Sol (Espagne), à l’Algarve (sud du Portugal), à Istanbul (Turquie), entre autres destinations à l’étranger. Larbi Alaoui 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top