News

Un article signé Youssef Hindi, daté du 5 juin 2017, sur le rôle que les élites oligarchiques et communautaires veulent faire jouer aux migrants dont ils ont favorisé la venue, pour les utiliser ensuite comme boucs émissaires dans une guerre civile à venir. 

Lisez-le. Youssef est non seulement historien, chercheur et écrivain mais aussi un extraordinaire visionnaire car il avait annoncé les événements qui se produisent aujourd'hui avec une incroyable précision. Et nous savons tous que si un homme averti en vaut deux, un homme informé en vaut 1000. Eric Montana

Extraits
"Le rôle que les élites oligarchiques veulent faire jouer à ces populations qu’elles ont installées en Europe est celui d’ennemi politique. Catégorie définie ainsi par Carl Schmitt :

"On ne saurait raisonnablement nier que les peuples se regroupent conformément à l’opposition ami-ennemi, que cette opposition demeure une réalité de nos jours et qu’elle subsiste à l’état de virtualité réelle pour tout peuple qui a une existence politique…

L’ennemi, ce ne peut être qu’un ensemble d’individus groupés, affrontant un ensemble de même nature et engagé dans une lutte pour le moins virtuelle, c’est-à-dire effectivement possible.", et il poursuit, se référant à Platon, République, V, 470, "qui souligne fortement l’opposition entre la guerre et l’émeute, le soulèvement, la rébellion, la guerre civile.

Aux yeux de Platon, seule une guerre entre Grecs et Barbares ("ennemis de nature") est une guerre véritable, alors que les luttes entre Grecs sont des querelles intestines. L’idée qui domine ici est qu’un peuple ne peut se faire la guerre à lui-même et qu’une guerre civile n’est jamais qu’autodestruction et ne saurait signifier la naissance d’un Etat nouveau, voire d’un peuple nouveau."

Ainsi donc, les agents de l’oligarchie promotrice de l’immigration de masse depuis plusieurs décennies, sont ceux-là même qui désignent – c’est le rôle d’Eric Zemmour qui se réfère clairement à la théorie de Carl Schmitt – l’ennemi (l’islam) des Français, des Européens, en somme du monde blanc occidental, rattaché à Israël et assimilé à la pseudo "civilisation judéo-chrétienne".

Dans un contexte d’effondrement de l’Union européenne et de la République, une des options (avec l’explosion de l’euro) mise sur la table des dirigeants occidentaux, est la guerre civile ethnico-religieuse.

L’Etat moderne, né à la suite de la guerre civile religieuse du XVIe siècle, disparaîtrait dans une nouvelle guerre civile, de même nature, dans le même espace géographique; et ce afin de passer à l’étape historique suivante : la création d’un Etat post-moderne, supranational européen, sur les ruines des nations modernes."

Hindi Youssef

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top