News

J'aurais préféré démarrer cette nouvelle année dans la douceur de l'insouciance... Malheureusement ce n'est pas possible. Ce n'est pas possible parce que notre monde est en pleines convulsions, en état d'urgence. Ce n'est pas possible parce que notre pays comme tant d'autres, vit une tragédie qui se solde par toujours plus de gens qui souffrent, toujours plus de situations dramatiques, toujours plus de misère.

Et pendant que la souffrance se propage, cette mafia qui nous dirige, vit dans l'opulence, l'abus de privilèges et de richesses, dans l'égoïsme de ceux que le malheur du peuple laisse indifférents, parce que cela ne les atteint pas.

Si nous le voulons, si nous le décidons, cette année sera l'année où tout ce qui est caché sera révélé, l'année où les malhonnêtes seront identifiés et démasqués. L'année de la prise de conscience collective qui fera bouger les lignes de la passivité et de l'immobilisme.

L'année qui fera comprendre à cette association de malfaiteurs qui fait semblant de gouverner le pays pour mieux le piller, qu'ils vont être mis face à leurs responsabilités, face à leurs mensonges, face à leurs tromperies, face à leurs méfaits et face à leurs crimes.

Comme cela est clairement indiqué dans les Ecritures Saintes dans Matthieu 10:26 : "Ne les craignez donc point car il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni rien de secret qui ne doive être connu."

Notre monde a soif de vérité et de justice car ce sont les mensonges, les menteurs et les escrocs qui nous ont privés de ce droit à la justice, à la vérité et à une vie paisible dans la dignité.

Notre monde déborde de souffrances, d'enfants qui meurent de faim, de parents désespérés, de pauvres en quête de dignité, de migrants à la recherche de liberté, de guerres injustes et criminelles, de gouvernements corrompus et de banquiers corrupteurs.

Le monde dans lequel ceux qui nous dirigent, nous obligent à survivre, est devenu une jungle où le fort dévore le faible, où les voleurs sont respectés et les honnêtes méprisés, où les cruels sont admirés et leurs victimes ignorées.

Dieu a donné à l'homme le libre arbitre mais il rend responsable de ses actes chacun d'entre nous. Que ce soit pour le bien ou que ce soit pour le mal, nous devrons tous rendre compte de nos actes.

L'heure approche pour le pauvre et pour le riche, pour le faible et le puissant.

Et aucun d'entre nous ne voudrait être à la place des riches et des puissants.

N'est-il pas écrit qu'il sera plus facile de faire passer un chameau par le trou d'une aiguille, qu'à un riche d'accéder au Royaume de Dieu ?

N'ayons pas peur.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top