News


Michel Collart : Après une carrière de concepteur-rédacteur en pub entre Bruxelles, Paris, Montréal et Obaix-Buzet, que je résumerai par un de mes slogans les plus légers, "La vie est nulle sans bulles", j’ai dédié mon clavier azerty à mes humeurs quotidiennes que je partage sur ce blog. J’y parle de tout et de rien, de tous et de riens, d'un fait du jour vu par le petit bout de ma lorgnette.

Mourir
– Dis papi, c’est vrai que si on mange du cochon, on va en enfer ?
– Mais non, qui t’a raconté ça ?
– Un copain de mon école, c’est sa religion
– Oui mais c’est pas la tienne
– Non, moi je n’en ai pas… mais qu’est-ce qu’on devient après notre mort, alors ?
– Oups, t’as pas d’autre question avant d’aller dormir, Cyril ? Je vais essayer de te répondre mais d’abord, je dois te dire que personne ne sait exactement ce qu’il se passe après la mort. La seule chose qu’on peut observer, c’est que notre corps après avoir été enterré se désagrège, cela veut dire qu’il « fond » lentement, qu’il devient de la poussière et se mélange avec la terre
– Et si on brûle notre corps ?
– On dit « incinère »… dans ce cas, on répand les cendres sur le sol pour qu’elles se mélangent aussi à la terre. Alors, la « poussière » de notre corps se transforme en nature, en herbe, en fleurs, en racines d’arbres, etc.
– En animaux aussi ?
– Oui, en fourmis, en papillons, en abeilles…
– En abeilles, vraiment ?
– Euh…oui
– Ça c’est chouette parce qu’il n’y en a plus beaucoup !



0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top