News

Depuis la première révolution industrielle, beaucoup de coups mortels ont été allègrement assénés aux équilibres entre les végétaux, les minéraux, les insectes, les volatiles, les animaux et les humains.

Loin de toute velléité conspirationniste ou des delirium complotistes, n'est-il pas temps de s'interroger sérieusement et précisément sur l'origine "naturelle" ou "artificielle" de tous ces néo-virus (Sida, Ebola, Corona...etc.) qui ont émergé depuis quelques décennies et qui ont déjà tué des millions d'humains ?

Cette réflexion doit fédérer des disciplines allant de la climatologie à la biologie moléculaire, de la psychodémographie à l'ethnographie, de la physique quantique appliquée à la promiscuité urbaine à la chimie organique...etc.

Les anthropologues, quant à eux, doivent scruter la métamorphose des comportements collectifs et les dérives sociétales à l'aune de ces pandémies virales nouvelles. Ils doivent surtout décoder les tendances lourdes, les yeux braqués sur l'horizon.

Les grandes puissances disposent de moyens humains, matériels et logistiques considérables pour s'atteler à cette tâche sûrement plus gratifiante que les exploits de leur technologie militaire !

Oui, il est temps de dévoiler la genèse et l'exégèse de ces virus génocidaires !

Abdessamad Mouhieddine
Anthropologue, journaliste




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top