News

Intro - Eric Montana : Un article de Hindi Youssef, une mise en perspective historique, un tour d'horizon complet pour comprendre le pourquoi du coronavirus, à qui cela profite, les vrais chiffres du bilan sanitaire, ses conséquences tragiques sur l'économie et l'appauvrissement des masses qui va suivre, la mise en place d'un Etat autoritaire au profit des banquiers, la crise sociale qui va déstructurer la société et l'inévitable révolte des peuples qui va se produire en Occident et en particulier en France.

Si vous êtes curieux de comprendre comment va finir cette histoire, je vous suggère de prendre le temps de lire cet article/entretien car il est très instructif et vous permettra de voir la connivence qui existe entre l'oligarchie bancaire, politique et pharmaceutique à l’œuvre dans cette crise.

Quelques extraits choisis :
La dangerosité du Covid-19 est très largement exagérée par les pouvoirs publics et les médias qui ont provoqué une panique mondiale. C’est d’ailleurs l’avis de dizaines d’épidémiologistes et virologues de renommée internationale.
Le chômage, l’appauvrissement et le désespoir qui en résulteront probablement seront des fléaux de santé publique de premier ordre.
Le confinement total est non seulement inefficace, mais aussi contre-productif.
Moi je ne vois pas de signaux de la maladie qui soient spécifiquement redoutables; je ne vois pas de modification de la mortalité générale dans le pays. Je continue à penser qu’il faut raison garder.
Cette pandémie, ou plutôt les politiques de confinement mises en œuvre en Occident pour y "répondre" – à quelques exceptions près – précèdent surtout une spoliation massive des peuples qui aura pour conséquence leur réduction en esclavage s’il n’y a aucun sursaut de leur part.
Pour régner définitivement sur le monde, le banquier doit également faire main basse sur l’épargne des classes moyennes supérieures. Et c’est ce qu’on a pu observer quelques mois avant le déclenchement de l’épidémie.
Il y a dans cette situation, cette atmosphère, quelque chose de fictionnel et d’apocalyptique. Le confinement est une rupture dans la vie des sociétés. Il y a de quoi être déboussolé.
Quant à la Suède, elle se refuse toujours à confiner. Les autorités sanitaires se limitent à des recommandations simples, comme ne pas rendre visite aux grands-parents (les plus fragiles face au virus). Et il n’y a eu au total que 250 morts entre le début de l’épidémie et le 8 avril.
Ce scénario catastrophe permettrait in fine, selon ATTALI, d’établir un gouvernement mondial.
Ce projet d’établissement d’un gouvernement mondial tire ses racines du messianisme biblique. Jacques ATTALI, messianiste revendiqué et chantre pour la France de ce projet d’essence religieuse attend cette ère eschatologique depuis bien des années. En 2010, il déclarait sur la chaîne de télévision Public Sénat qu’il rêvait de voir Jérusalem devenir "la capitale de la planète qui sera un jour unifiée autour d’un gouvernement mondial."
Ces temps messianiques doivent être précédés de grandes catastrophes. Des calamités qui, si elles ne sont pas produites par le cours naturel de l’histoire, doivent être, du point de vue des messianistes, provoquées, afin de "hâter la venue du Messie."
En d’autres termes, la pandémie constitue, non par sa gravité réelle mais par les mesures prises à l’échelle mondiale et leurs effets rétroactifs, une accélération historique.
Alors que, en plein coronavirus, l’Agence régionale de santé (ARS) confirme la suppression de 600 postes à l’hôpital de Nancy, le Ministère de l’Intérieur a publié un appel d’offre (le 3 mars 2020) d’un montant de 3.642.864 € pour l’achat de gaz lacrymogène, suivi d’un autre appel d’offre (le 12 avril 2020), toujours du Ministère de l’Intérieur, d’un montant de quatre millions d’euros pour l’achat de plusieurs centaines de drones destinés à la surveillance de la population.
Il ne s’agit plus là d’un simple "flash totalitaire" (pour reprendre le concept d’un historien et démographe médiatique qui analysait l’épisode "Charlie" mais d’une volonté de l’oligarchie, via sa courroie de transmission, le gouvernement de Macron, de détruire et soumettre la société tout entière à une dictature bancaire.
Mais cela peut produire l’effet contraire à celui souhaité par le pouvoir. Cette politique de confinement/appauvrissement pourrait conduire à une révolte d’ampleur plus large que celle des Gilets jaunes. (Eric Montana)
Lire ici, l'entretien complet e Youssef Hindi, réalisé par Strategika.fr : 

Neutraliser un peuple entier voulant sortir du confinement pour empêcher sa réduction en esclavage est une autre paire de manches que de s’occuper de quelques groupes marginaux et résiduels. L’État policier peut s’illustrer dans la répression de dizaines de milliers de Gilets jaunes, mais...



0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top