News

Parce que l’OMS l’a décidé, le Maroc ferme ses frontières, même, à ses ressortissants en voyage à l’étranger, alors que, pratiquement tous les pays, ont fait rapatrier leurs citoyens. Faut-il encore faire appel à une décision royale pour débloquer une situation que le le gouvernement est incapable de gérer. 

Depuis le 13 mars 2020, près de 22.000 marocains sont bloqués dans différents pays étrangers, vivant dans des situations très précaires, sans ressources ni hygiène de vie. Certains mendient et dorment dans les rues alors que d’autres trouvent refuge auprès de compatriotes marocains résidant à l’étranger. Des jeunes, des enfants, des personnes âgées, des femmes enceintes, des pères et mères de famille témoignent leurs souffrances dans une vidéo qui fait le buzz des réseaux sociaux. «Les oubliés du Maroc», est un témoignage qui atteste du calvaire que vivent ces personnes abandonnées à leur propre sort. 



Tout l’effort que le Maroc a produit pour réduire l’impact de l’épidémie sur la population, se trouve, tout d’un coup, anéanti, par des décisions irréfléchies prises à la hâte sans penser aux conséquences désastreuses sur une partie de la population. On est champion à fabriquer des masques, mais, on peut être aussi champion dans la connerie.




0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top