News

La censure est en marche depuis la signature d’un partenariat, en février 2017, entre Facebook et des médias mainstream français sous prétexte de lutter contre les « fake news ». Ainsi, on assiste au blocage systématique des comptes FB : des médias engagés, lanceurs d’alertes et toute personne osant dénoncer les répressions, les mauvaises politiques des gouvernants, ou critiquer le fascisme et le sionisme.

Le journaliste Éric Montana n’a pas échappé à une sanction abusive de FB qui lui a bloqué son compte pendant 7 jours. Il dénonce le musellement de la liberté d’expression :
Pendant ces 7 jours, j'ai eu le temps de réfléchir à l'état déplorable de la liberté d'expression dans notre pays, et à la chape de plomb que nous citoyens de France, avons au-dessus de nos têtes.
Il y a des sujets interdits, des sujets tabous, des injonctions, des obligations qui ne supportent aucune dérogation car chez nous, on peut détruire socialement et économiquement toute personne qui se pose des questions sur certains aspects de l'Histoire officielle. On peut remettre en cause jusqu'à l'existence de Dieu mais il y a des événements dont il nous est interdit de douter...
Certains sont passés maîtres dans l'art de la dénonciation, de la calomnie, de la menace, de l'intimidation, de l'accusation mensongère et du chantage. En France c'est :"Ferme ta gueule ou on te détruit !"
On peut détruire avec des fausses accusations toute personne qui défend même le droit international, les droits de l'homme et le droit à la justice pour nos frères de Palestine.
La situation est devenue irrespirable, insupportable pour tous les esprits libres et pour tous ceux qui par leurs
écrits, luttent pour plus de justice dans ce monde. Notre pays étouffe sous la censure de nos maîtres chanteurs...
Bref. Je ne vais pas vous parler de ça aujourd'hui mais j'envisage de le faire dans les prochains jours car qui ne dit mot consent.
Et si je suis à nouveau exclu par Facebook pour avoir défendu cordialement et pacifiquement les idées que nous sommes très nombreux à partager, et bien j'y survivrai car j'ai une vie dense et passionnante en dehors des réseaux sociaux et je n'envisage pas de prendre racines devant mon ordinateur.
La vérité continuera de toute façon à faire son chemin, avec ou sans moi.


Eric Montana
Rédaction La Vigie marocaine



 
Top