News

En parlant du port du masque obligatoire dans les lieux publics clos, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a déclaré le 16 juillet sur Franceinfo que «quand on met en place une obligation, il faut qu'il y ait une sanction en face». Il a ajouté que le décret précisant les conditions d'application était actuellement «en préparation».

Pour l’instant, les sanctions ne sont pas connues.
Jean Castex a annoncé le 16 juillet que le décret rendant obligatoire le port du masque dans les lieux publics clos entrerait «en vigueur la semaine prochaine».

Cette mesure concernera les commerces, les restaurants, les musées, les administrations, les cinémas, les hôpitaux et les lieux de culte. Il ne sera possible d'enlever le masque que chez soi et en plein air.

Comme le rapporte RTL, le port du masque est déjà imposé dans six communes en Mayenne à cause de l’augmentation inquiétante du nombre de cas de coronavirus.

Des amendes instaurées
Le port du masque est déjà obligatoire dans les transports en commun depuis le déconfinement. Ceux qui ne respectent pas cette mesure doivent payer une amende de 135 euros.

Selon RTL, dans les six communes de Mayenne la sanction est similaire. L'arrêté du préfet de Mayenne a précisé qu'il s'agissait d'une contravention de 4ème classe et qu’«en cas de récidive dans les 15 jours, d'une amende de 5ème classe», soit jusqu'à 1.500 euros. En outre, en cas de violation «à plus de trois reprises dans un délai de trente jours», le non-port du masque peut être puni de six mois d'emprisonnement et de 3.750 euros d'amende, «ainsi que de la peine complémentaire de travail d'intérêt général».

Comme l’indique le média, cette disposition pourrait être généralisée à tous les autres lieux publics car elle repose sur les dispositions de la loi qui organise la sortie de l’état d’urgence sanitaire.

De plus, certains commerces ont déjà rendu le port du masque obligatoire et peuvent refuser l’entrée aux personnes n’en ayant pas.


0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top