News

L'arrivée de centaines de milliers de migrants dans le sud et l'est de l'Europe est une poule aux œufs d'or pour des individus peu scrupuleux.En Italie, plusieurs affaires ont éclaté au grand jour dont celle surnommée "Mafia Capitale". Celle-ci a abouti à un "procès qui s'est ouvert à l'automne" : 46 personnes y comparaissent pour avoir truqué les marchés publics de Rome pour s'adjuger la gestion des réfugiés.

Le CAS Cori évoqué dans mes deux articles précédents est l'un des centres impliqués dans la corruption et le détournement d'argent normalement destiné à l'entretien des réfugiés.

Surpopulation, conditions hygiéniques et sanitaires désastreuses, nourriture immonde dont même les chats ne veulent pas, délais pour obtenir des documents officiels volontairement allongés pour continuer à percevoir de l'argent de la commission européenne, gestion des centres confiée à des responsables sans scrupules et sans moralité, violences gratuites, expulsions arbitraires, brimades, arrestations illégales, violences policières, racisme, mépris, racket, voilà le quotidien vécu par beaucoup de réfugiés dans ces centres d'internement.

Voici une série de témoignages qui date de 2016 diffusés par Euronews. La situation n'a pas changée et les conditions d'accueil se sont même largement dégradées.


Frères d'Afrique, ne risquez pas vos vies pour rejoindre l'Europe car vous y serez maltraités, exploités, trompés, trahis et volés par ces fausses associations humanitaires.

Ne sur-estimez pas le pouvoir des journalistes indépendants qui vous viennent en aide car les forces contre lesquelles nous combattons sont infiniment plus puissantes que vous ne pouvez l'imaginer.

A titre personnel je tiendrai l'engagement que j'ai pris envers vous mais si l'opinion publique ne se mobilise pas et ne réagit pas, nous resterons des Don Quichotte combattant des moulins...

Et comme je l'ai dit à nombreux d'entre vous, mieux vaut être pauvre chez soi que mendiant chez les autres.

Au moins vous échapperez à la violence et au racisme.


Eric Montana
Journaliste




0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top