News

Charles Saint-Prot, directeur général de l’Observatoire d’études géopolitiques, déclare que les États-Unis ont pris l’initiative d’écrire au secrétaire général des Nations Unies et les membres du conseil de sécurité pour les informer de leur reconnaissance officielle de la marocanité du Sahara 

Selon Charles Saint-Prot, en envoyant cette lettre, Washington gèle la situation pour ce qui les concerne et aucune administration ne pourra revenir en arrière. C’est capital. Par ailleurs, il est évident que d’autres pays pourraient imiter les États-Unis, soit parce que ce sont des clients de cette puissance soit parce qu’ils sont idéologiquement proche, que ce soit en Amérique latine, en Europe occidentale, en Europe de l’Est, etc. 

D’ailleurs, avant la crise sanitaire l’Observatoire d’études géopolitiques avait le projet d’organiser un colloque à Dakhla au Sahara marocain avec de nombreux ministres des pays de l’Europe de l’Est, la Pologne, la Hongrie, la Slovénie, d’autres encore. Voici des pistes qu’il ne faut pas abandonner.







 
Top