News

Des sans-abris meurent chaque jour dans la rue. La France devrait être exemplaire, elle se montre macabrement patibulaire.

La moitié des denrées alimentaires produite chaque année est détruite avant consommation pour maintenir le cours du marché. Deux millions de logements sont vacants selon l’INSEE. La loi sur les logements d’office permettant la réquisition des habitations vides est lettre morte depuis des décennies. 

Le préambule de la Constitution française stipule pourtant : « La Nation assure à l'individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. » Qu’en est-il de l’application des lois en vigueur ? « Le droit à l'habitat est un droit fondamental » (Loi Quillot), la loi garantit : « le droit au logement constitue un devoir de solidarité pour l'ensemble de la nation » (Loi besson), « Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires » (Déclaration universelle des droits de l’homme).

Est-ce ainsi que la loi se carapace sous l’œil cynique des rapaces. 

© Mustapha Saha.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top