News

Un congrès vient de s’achever à Paris consacré au Big data… De quoi s’agit-il ?

Le big data, c'est quoi ? 
D’abord, en bon français, on ne doit pas dire big data mais « mégadonnées ». Sauf que dans le monde professionnel, tout le monde parle du big data… Le big data, c’est le traitement informatique de données massives. Et le big data, aujourd’hui, est partout. C’est, par exemple, l’analyse des goûts des téléspectateurs pour créer sur mesure une série télé comme la célèbre « House of cards » de Netflix. Le big data, c’est, par exemple, ce programme de recherche scientifique dévoilé lundi par Apple : les données de santé collectées par la montre Apple Watch vont servir à alimenter la recherche contre les maladies cardio-vasculaires et le diabète. Le big data, c’est aussi ce qui permet aux banques et au monde de la finance d’interpréter et même de prédire des événements en analysant en quelques minutes à peine des données alors qu’il fallait jadis plusieurs jours pour le faire. 

Le big data est partout
Le big data est partout et il transforme toutes les industries. Ces mégadonnées nous les produisons chaque jour : 300.000 tweets, 15 millions de SMS, 200 millions d'e-mails chaque minute à travers le monde… Des millions de données collectés lorsque nous surfons sur le Web ou que nous passons des commandes sur les sites marchands. Il y a aussi les milliards de données générées par les objets connectés. Savez-vous, par exemple, que les bracelets avec fonctions d’analyse du sommeil ont permis de découvrir que les asiatiques dormaient moins longtemps que les européens (source : Jawbone) ?

Une manne 
Cette véritable manne n’est pas toujours exploitée. Pour transformer cet or noir qui irrigue l’économie numérique en richesse sonnante et trébuchante, il faut des outils et des talents. Un nouveau métier est né : celui de data scientist, scientifique des données. Les outils, ce sont, par exemple, des logiciels spécialisés partagés en open source. La France a des atouts, comme est venu le rappeler hier au congrès Big Data Paris, Axelle Lemaire, la secrétaire d’Etat au numérique, mais les entreprises françaises sont encore très en retard par rapport à des Google, Apple ou Facebook. 

Données personnelles et confiance 
Le corollaire du big data, c’est la confidentialité des données avec, parfois, une certaine frilosité qui bloque l’innovation. Le pari de demain sera de généraliser l’exploitation du big data sans renier les principes de protection des données qui permettent d’asseoir la confiance.

video
Jérôme Colombain

Jérôme Colombain
Jérôme Colombain a créé sur France Info les premières chroniques consacrées à l'informatique et à Internet. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les nouvelles technologies tels que "Mon ordi, internet... et moi!" ou "Surfez tranquille : internet en toute sécurité" (Ed. Milan)




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top