News

Durant tout le début des années 2000, Michel Platini agit dans l'ombre de Sepp Blatter; il fut notamment son conseiller spécial avant de devenir un membre influent du comité exécutif de la Fifa. Mais en cette année 2007, l'ancien capitaine des Bleus vise la présidence de l'UEFA.

Il obtient alors l'important soutien du Suisse qui lui ouvre les portes de la puissante instance qui gère le football européen. Platoche remporte le scrutin et s'impose comme le successeur naturel de son mentor. Une certitude, ils sont à ce moment-là, les deux hommes forts du foot mondial.

Michel Platini s'était déjà positionné contre Sepp Blatter. Désormais, il charge plus fort que jamais. Jeudi, au lendemain de l'arrestation de plusieurs représentants de la FIFA, le président de l'UEFA a appelé à l'union contre Blatter


Cela fait quelques mois que la guerre a éclaté. Mais une nouvelle bataille, sans doute la plus dure, a commencé ce jeudi 28 mai entre Michel Platini et Sepp Blatter. L'ancien capitaine des Bleus, aujourd'hui président de l'UEFA, a réclamé la démission du président de la Fifa, institution en plein chaos après que plusieurs responsables du foot mondial ont été arrêtés grâce au travail des autorités américaines et suisses.

Alors qu'on a très longtemps imaginé le Français briguer la succession de Blatter, il a finalement renoncé durant l'été 2014 face à l'envie de celui-ci de se succéder une fois de plus à lui-même. Il avait pourtant juré qu'on ne l'y prendrait plus. Depuis ce jour, Platini n'a qu'une envie: faire tomber celui qui était son plus grand allié au début des années 2000.

À la veille d'une élection qui devait faire du Suisse le patron du foot mondial pour un cinquième mandat consécutif, Platoche a donc joué son va-tout face à celui qui lui a mis le pied à l'étrier. Très proches durant près d'une décennie (le premier a été le conseiller du second qui l'a ensuite soutenu dans son ascension), Platini et Blatter s'affrontent désormais sans fard pour la place tant convoitée de président de la Fifa. Une lutte qui dure en réalité depuis plusieurs années. Comme le disait si souvent Thierry Roland à propos de deux joueurs se livrant un duel musclé, "ces deux-là ne passeront pas leurs vacances ensemble".



 
Top