News

Parmi les films Coup de Cœur et hors compétition au Festival International du Film de Marrakech, il y a le film « Sans regret » de Jacques TRABI, réalisateur, Scénariste et producteur Ivoirien


Le Film : Gaston Bottii, brave père de famille, est journalier au port d'Abidjan. Sa condition modeste se fait plus que cruellement sentir que jamais : ses deux aînés, Faustin et Justine, arrivent à l'âge des études et sa femme Amoin est enceinte d'un troisième enfant tardif. Le salaire de Docker de Gaston s'avère juste suffisant pour résoudre les problèmes quotidiens de sa famille. À cette précarité viennent s'ajouter pour cette année, la préparation du bac de Justine et surtout la présentation de Faustin au concours de la police Nationale.

Justine et Faustin représentent pour Gaston l'espoir de vieux jours meilleurs. Gaston a conscience de la stratification de la société Ivoirienne et surtout Abidjanaise. Aux deux extrêmes de cette société il y a la population démunie qui s'étale dans les bidons villes puis la minorité des nantis qui loge dans de grandes villas cossues.

Gaston qui depuis longtemps a perdu l'espoir d'accéder à l'une des deux classes supérieures a tout misé sur la réussite ses deux enfants. Justine, par sa brillante scolarité, a de fortes chances d'y arriver. Malgré sa farouche opposition au système du bakchich, Gaston se doit d'aider Faustin pour réussir son concours de police. Où trouver l'argent ? D'autant plus qu'Amoin est victime d'un accident qui l'empêche de continuer à vendre ses produits vivriers au marché…

Seul face à toutes ces obligations, Gaston pour augmenter son budget, se joint à la tontine des dockers. Mais le 5 du mois, jour de paye, il se fait voler par une bande de délinquants son salaire et la tontine. Désespéré et sans ressource, Gaston se lance à la recherche des malfaiteurs pour récupérer son argent. Avec de la chance et de la persévérance, il retrouve les voleurs dont le chef, Cercueil, est un homme averti des pratiques dans la société Abidjanaise.

Cercueil, étonné dans un premier temps, est pris par l'envie d'en savoir plus sur cet inconnu qui sans indic a accompli en un temps record ce que les flics rêvent de réaliser depuis longtemps. Mais le seul but de Gaston est de récupérer son argent. Néanmoins, la persuasion des arguments de Cercueil ne le laisse pas indifférent. Fataliste, Gaston, au contraire de Cercueil, pense que seul Dieu sauvera les pauvres de leur souffrance. Plus tard, au contact de CercueilL, Gaston comprendra qu'il ne faut pas attendre un quelconque messie pour aider les siens.

"Sans regrets" est le premier long-métrage de Jacques Trabi, auteur du court-métrage "Bouzié" (prix du meilleur court-métrage au FESPACO 1997) et du moyen-métrage "Bol d'amour" (2001). Avec Michel BOHORI, Bruno HENRY, Naky Sy SAVANÉ, Prisca MARCELENEY, Landry AMON, Mahoula KANE, Ben SALIF.









0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top