News

Voilà les trois sources du fonctionnement intrinsèque de l’Homme (conscient ou inconscient), cependant, elles peuvent être "distorsionnés" en absence d’éthique : comment ?

Il est normal que les êtres humaines fonctionnent intrinsèquement, cherchent à avoir plus du pouvoir, plus d’argent, de plaisir, du bonheur, etc., et enfin qu’ils soient bien vus (le paraitre) et reconnus pour leur tâche effectuée. Les trois sources sont intimement liées à la construction de notre subjectivité, en conséquence à notre personnalité. Elles peuvent déterminer notre motivation et notre engagement. Néanmoins, quand les trois sources de fonctionnement interne de notre vie sont dénuées d’éthique c’est là où elles dysfonctionnement, elles deviennent pathologiques.

Quand le pouvoir nous rend aveugle et quand il devient l’objectif de l’exercice des pouvoirs, c’est-à-dire, je suis au pouvoir et je fais tout pour "le garder" et non pas pour "servir", seulement pour "me servir" ! Je dérive vers le totalitarisme, car j’ai plus la volonté de dominer l’autre que me mettre à son service.

Quand "l’avoir" est la raison de notre évolution et progression dans notre parcours de la vie, c’est-à-dire avoir plus d’argent pour améliorer notre quotidien, avoir plus de responsabilité pour faire profiter notre expérience et nos capacités, etc., cependant, quand "avoir" reste l’unique raison dans notre vie, sans aucune limite d’éthique et surtout des limites imposées par la loi et régulés par les institution étatiques indépendantes, devient une cupidité interminable. Un puits sans fond !

Aimer soi-même c’est une nécessité pour aimer l’autre ! "Le paraître" est une nécessité pour se valoriser, reconnaître les compétences de chacun et n’ont pas pour se sacraliser et attaquer toutes personnes qui ne l’ont pas «remerciant» !

Enfin, pour vous dire le pouvoir, l’avoir et le paraître sont des raisons, des forces intrinsèques pour que l’Homme puisse s’épanouir et servir l’autre, en conséquence la communauté, cependant, sans l’éthique ils deviennent des obstacles pour l’épanouissement de l’autre, qui peut être moi !

Yazid Haddar
lematindz.net/










0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top