News

Un séisme a frappé le centre de l'Italie dans la nuit de mardi à mercredi, faisant au moins 120 morts et des dizaines de bâtiments détruits où plusieurs personnes seraient encore prises au piège.

Un silence de mort règne par endroits dans ces villages où très vite la plupart des habitants se sont rassemblés dans les rues, encore sous le choc, l'un des plus importants ayant frappé ces dernières années l'Italie. Les premières images parvenues des villages les plus touchés, révèlent l'ampleur des destructions.

Des immeubles ne sont plus que ruines, des secouristes fouillent les décombres à mains nues dans l'espoir de retrouver des survivants, des habitants hagards, sous le choc, se regroupent dans les rues ou les places de leur village partiellement détruit en quelques secondes.
Les communes les plus touchées sont Accumoli, Amatrice et Arquata del Tronto. La première est un petit village de moins de 1 000 habitants et la seconde est un peu plus peuplée avec au moins 2 500 habitants, la dernière un peu plus d'un millier d'habitants.


L'épicentre se trouvait dans la province de Rieti près d'Accumoli, à environ 150 km au nord-est de Rome, a précisé l'Institut italien de géophysique. Ce tremblement de terre a atteint la magnitude 6.2, selon l'Institut américain de géologie (USGS), (6.0, selon son équivalent italien).

Au moins 39 répliques, dont la plus forte d'une magnitude de 5,3, ont suivi ce séisme, ressenti jusqu'à Rome où nombre de palais de la ville éternelle ont tremblé.














0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top