News

Les abonnés de la Freebox ont découvert, sur leur facture du mois de novembre, l’ajout d’un bouquet payant sans le consentement de clients. C’est ce qu’on appelle de la « vente forcée » interdite et sanctionnée par la loi.

Free n’est pas le premier FAI à proposer à ses abonnés de découvrir de nouveaux services supplémentaires, mais d’ordinaire, les chaînes nouvelles disparaissent au bout de quelques jours si le client n’a pas fait part de sa volonté d’y souscrire. Cette fois, c’est le contraire, sans action de leur part, les clients Freebox se voient automatiquement abonnés à cette nouvelle offre, facturée 2 € de plus en novembre au lieu de 24,90 €.

La pratique de la vente forcée est interdite par la loi. La vente forcée est le fait de facturer à une personne, qui n'en a pas fait la demande, un service accompagné d’un courrier. Ce courrier indique au client qu’il doit procéder au paiement de ce service. Ce genre de vente est interdit et sanctionné par la loi. En cas de vente forcé, le consommateur n'a pas à répondre : son silence ne vaut pas acceptation du contrat. Le professionnel est tenu de « restituer les sommes qu'il aurait indûment perçues sans engagement exprès et préalable du consommateur ». Cette disposition s'applique par exemple à un professionnel qui ajoute des produits supplémentaires à la commande initiale d'un client. Le fournisseur est passible d’une contravention de 5e classe : 1500 € par client, et 3000 € en cas de récidive. En cas de pratique commerciale agressive, il peut encourir 2 ans d'emprisonnement et 150000 €.

Pour résilier la « vente forcée » de Free concernant le bouquet en question, il faut que l’abonnée se connecte à son compte sur Free.fr, aller dans la rubrique « Mon Abonnement » puis « Revenir à mon offre précédente » et se désabonner. Quant aux 2 € déjà facturée, le remboursement ne se fait que par réclamation par courrier qui coûtera encore beaucoup plus au client.

Le mécontentement des abonnés se fait déjà sur la toile. « J'ai découvert ce pack en même temps que ma facture de ce début novembre. Ce n'est pas le prix qui m'a choqué. J'ai résilié en ligne le jour même car ce service m'a été imposé sans préavis. En effet, aucun mail reçu à ce propos, c'est de la vente forcée ! Désormais, je suis devenu très méfiant sur la politique commerciale de Free. Quelle honte ! » Amis arnaqués, faites-moi signe ! Sébastien

Maurice écrit : « J’ai donc écrit pour réclamer comme on me l’avait conseillé, j’avais donc réclamé le remboursement des 2 euros les frais de port et le remboursement du mois en cours !! J’ai eu un mail Comme réponse : Vous avez été prévenu par mail donc pas de remboursement !! Et bien alors je résilierais mon abonnement mon option télé. Mon abonnement. Seconde télé, et l’option Bein. On ira chez orange ma fois cela ne peut pas être pire. »

Abonnés Free, ne tardez pas à réagir sinon il sera trop tard pour vous !

Arlette Colin






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top