News

Ce sont quelques-uns des événements des phénomènes météorologiques extrêmes touchant toutes les régions de la Terre les unes après les autres, c'est comme si cette descente dans la folie était marquée à chaque étape par Mère Nature.

Les événements climatiques désastreux de novembre 2016 comprenaient :

  • De la neige, de la grêle et des inondations dans le désert d'Arabie saoudite (encore)
  • Le deuxième plus fort séisme de l'ère moderne en Nouvelle-Zélande
  • La pire inondation de mémoire d'homme à Johannesburg en Afrique du Sud
  • Un autre puissant séisme (et un autre tsunami) au large de Fukushima au Japon
  • Une flambée d'« orages asthmatiques » à Melbourne en Australie a entraîné la mort de 8 personnes et en a envoyé 8 500 autres à l'hôpital
  • L'ouragan le plus tardif de l'ère moderne dans l'Atlantique et le plus au sud jamais enregistré, et le premier à avoir jamais touché terre au Costa Rica
  • Des « feux géants » sans précédent ont incendié des zones du Sud-Est étasunien


Les coûts de toute cette destruction s'accumulent toujours plus à chaque mois qui passe. Jusqu'à présent, les élites ont ignoré le bouleversement climatique/planétaire ou ont fait porter la responsabilité d'avoir causé tel ou tel symptôme sur des personnes ordinaires, puis ont continué à traire les contribuables et à répandre des guerres. Sans doute, et compte tenu des récentes tendances, ils vont bientôt commencer à blâmer Poutine de tout cela.

Source










0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top