News

Comme vous le savez, le Qatar subit quelques menus désagréments liés à la colère de ses très gentils voisins qui ont décidé de lui couper les accès via les frontières terrestres. Du coup, comme le Qatar n’est pas réputé pour ses champs verdoyants et ses maraîchers nombreux, c’est la famine, sous le soleil certes, mais la famine quand même.

Au Qatar, à part du sable, des Rolls ou des Ferrari, sans oublier quelques buildings de verre et d’acier… il n’y a pas grand-chose à manger. Le salut vient donc du ciel, un peu comme à Berlin lors du blocus décrété par l’armée rouge de l’ex-URSS.

Comme le dit très pudiquement l’AFP…
« Le Qatar traverse une passe difficile depuis que, le 5 juin, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn, l’Égypte et le Yémen ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha, accusé de soutenir le terrorisme et de se rapprocher de leur rival iranien.

Dans les faits, cela se matérialise par l’interruption des liaisons aériennes, maritimes et terrestres avec le petit émirat gazier qui importe la quasi-totalité de ses consommables. L’Arabie saoudite a fermé sa seule frontière terrestre du Qatar, par laquelle transite 40 % de l’approvisionnement alimentaire de l’émirat. »

L’Iran a envoyé cinq avions remplis de légumes au Qatar
« L’Iran a envoyé cinq avions de légumes au Qatar après que l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont imposé un embargo à cet émirat, rapporte Shahrokh Noushabadi, porte-parole de la compagnie Iran Air.

«Jusqu’à maintenant cinq avions chargés chacun d’environ 90 tonnes de légumes ont été envoyés au Qatar. Un sixième doit partir aujourd’hui», a déclaré le porte-parole de la compagnie Iran Air, Shahrokh Noushabadi.

«Nous continuerons les envois tant que le Qatar nous le demandera», a-t-il ajouté sans préciser s’il s’agissait d’une aide ou d’une transaction commerciale. »
En attendant les navires remplis de victuailles et autre matériel médical
Mohammad Mehdi Bonchari, directeur du port de Dayyer, situé dans le sud de l’Iran juste en face du Qatar, a confié à l’agence de presse Tasnim que 350 tonnes de fruits et légumes avaient également été chargées sur trois petits bateaux pour être envoyées au Qatar…

Car il va falloir un véritable pont aérien et maritime pour alimenter et approvisionner un État aussi moderne au milieu du sable et n’y voyez aucune condescendance de ma part. Au contraire, je veux encore une fois, par cet exemple, pointer du doigt la fragilité de nos systèmes et de nos sociétés si modernes, si complexes, donc si fragiles.

Certes Paris n’est pas Doha, mais si Paris n’était plus alimenté, très rapidement les Parisiens se retrouveraient aussi démunis que les Qataris aujourd’hui. Il est donc, à plus d’un titre, très intéressant de surveiller ce qui se passe lors de cette crise.

Un conflit Sunnites/Chiites toujours exacerbé
« L’Iran chiite et l’Arabie saoudite sunnite s’opposent sur toutes les crises qui secouent la région, comme la Syrie, le Yémen, l’Irak ou Bahreïn. Depuis le début de la crise, Téhéran a également ouvert son espace aérien aux vols à destination et en provenance du Qatar.

Selon les responsables iraniens, une centaine d’avions supplémentaires traversent le ciel du pays, soit une augmentation de 17 % des vols internationaux, affirme un responsable de l’aviation civile, cité par l’agence officielle Irna. »

L’Iran soutient donc le Qatar, et en soutenant le Qatar comme les États-Unis avaient soutenu Berlin et sa population civile, ce sont toutes les mesures de rétorsions saoudiennes qui perdent terriblement de leur efficacité, voire ne servent plus à rien.

Pour isoler le Qatar, il faudra donc recourir à la force pour empêcher les avions iraniens de se poser, ou ses navires d’accoster. J’ai comme dans l’idée qu’il se pourrait que nous ne soyons pas au bout de nos peines dans cette histoire et que la tension ne monte encore d’un cran dans les prochaines semaines.

Ce serait en tous les cas la logique des choses.
Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT
insolentiae.com/





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top