News

Savez-vous combien nous coûtons sur le marché noir ? 
Donnés à titre indicatif, les tarifs peuvent varier selon l’âge, le sexe ainsi que le pays d’origine. Que ce soit pour en faire un enfant soldat, une future mariée ou encore une prostituée, les raisons de ce trafic sont multiples.

Il est impossible d’établir une liste exhaustive des prix pratiqués dans le monde entier – mais le site Havocscope qui centralise les informations et les données sur les économies parallèles qui paraissent dans la presse mondiale, offre un intéressant aperçu de ce qu’un être humain peut coûter à un potentiel acheteur.

Ces prix sont donc donnés à titre indicatifs ; ils ne sont représentatifs de rien, et calculer une « moyenne » serait tout à fait absurde. Les connaître permet simplement d’entrapercevoir quelques bouts de monde abandonnés – et, peut-être que certains iront creuser ces prix, déterrer des épouvantails, mettre des visages et des histoires dans les pages de quelques journaux.

Chiffres de juin 2013
Trafic d’êtres humains : Les prix d’un marché juteux

  • Un bébé au Nigeria : 4 924 €
  • Un bébé en Chine : 6 001 €
  • Un bébé en Malaisie : 5 069 €
  • Un bébé dans le Nord Caucase (Russie) : 13 465 €
  • Un enfant en Chine : 4 693 € pour les garçons, 384 € pour les filles
  • Un enfant au Ghana : 38 € aux parents, puis 230 € au trafiquant
  • Un enfant en Inde : 34 € (un buffle se vend 269 € en Inde)
  • Un enfant en Irak : entre 230 € et 4 232 €
  • Un enfant au Mali : 461 € pour un enfant soldat
  • Un enfant en Thaïlande : 19 € pour louer un enfant mendiant
  • Un enfant au Royaume-Uni : 19 236 €
  • Une fillette en Roumanie : de 2 308 € à 4 616 €
  • Une fillette au Bangladesh : 192 €
  • Une fillette au Mozambique : 1,53 €
  • Un Yéménite : 769 € pour une livraison en Égypte
  • Un Canadien : 3 754 € (payé par un proxénète à un trafiquant)
  • Une adolescente irakienne : 3 847 € pour une vierge, 1 923 € pour une non-vierge
  • Une adolescente québécoise vendue en Ontario : 4 608 €
  • Une femme du Pakistan : 263 €
  • Une femme du Mozambique : 515 € depuis l’Afrique du Sud
  • Une femme du Myanmar pour servir d’épouse à un Chinois : 5 617 €
  • Une femme du Népal : 750 € à Mumbai
  • Une femme du Nigeria : de 30 778 € à 60 018 € à un proxénète qui la mettra sur un trottoir italien
  • Une femme de Corée du Nord : 820 € (lorsqu’elles ont la vingtaine), 585 € (lorsqu’elles ont la trentaine), 351 € (lorsqu’elles ont la quarantaine)
  • Une femme du Vietnam achetée par un Malaisien pour se marier : 4 750 €
  • Une femme du Mali : moins de 769 € pour une mariée


Trafic d’êtres humains des pays d’origines (en jaune: nombre limité et en rouge : nombre important) et de destinations (en bleu clair : nombre important et en bleu foncé : nombre très important) – Own work – Mai 2011


Depuis le 1er septembre 2014, les États membres de l’UE doivent appliquer une méthode de calcul du PIB similaire : le « Système européen de compte 2010 » (SEC 2010).

Le SEC 2010 prévoit notamment d’intégrer des activités auparavant exclues du calcul du PIB, telles que : Les activités illégales dont : la prostitution…

N’est-ce pas cautionner et encourager le trafic d’êtres humains ?





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top