News

Une nouvelle colle adhésive permettant de sceller hermétiquement les plaies internes en 60 secondes, sans agrafes ni sutures, a fat l'objet d'une publication australo-américaine.

Une colle chirurgicale hautement élastique et adhésive qui scelle rapidement les plaies sans agrafes ni sutures : c'est ce que développent des ingénieurs biomédicaux de l'Université de Sydney et des États-Unis. Ce nouveau matériau, appelé MeTro, a fait l'objet d'une publication ce 5 octobre 2017.

Une combinaison triple pour une efficacité à la demande : élasticité, activation et dégradation
MeTro se présente sous la forme d'un gel liquide, qui se solidifie dès qu'il entre en contact avec les tissus, remplissant la plaie et se conformant à sa forme. Il contient 3 composants aux fonctions distinctes : des protéines pour l'élasticité, des molécules sensibles à la lumière pour l'activation et des enzymes pour son élimination. "La technologie de MeTro est basée sur une protéine élastique naturelle qui lui a donné son nom", explique le Pr Anthony Weiss, biochimiste à Sidney dans la vidéo ci-dessous (en anglais). En combinant ces protéines à des molécules sensibles à la lumière, MeTro s'active en seulement 60 secondes une fois exposé aux UV. Enfin, l'enzyme de dégradation intégrée peut être modifiée pour déterminer la longévité de l'agent d'étanchéité : de quelques heures à quelques mois mois selon le temps nécessaire à la cicatrisation.


Des propriétés intéressantes pour les plaies les plus sensibles
La haute élasticité de MeTro rend étanches les plaies dans les tissus du corps qui se dilatent et se détendent continuellement (poumons, cœurs, artères) et qui risquent de se rouvrir. Il a scellé rapidement des incisions dans les artères ou les poumons des rongeurs et des poumons des porcs, sans avoir besoin de sutures et d'agrafes, selon les chercheurs.

Le matériau fonctionne également sur des plaies internes qui sont souvent dans des zones difficiles à atteindre et ont généralement besoin d'agrafes ou de sutures dues au fluide corporel environnant entravant l'efficacité d'autres produits d'étanchéité. "Il répond bien biologiquement et interagit étroitement avec le tissu humain pour favoriser la guérison. Le gel est facilement stocké et peut être jeté directement sur une plaie ou une cavité", commente le Pr Weiss.

Du potentiel en intervention d’urgence comme en salle d’opération
Les applications potentielles sont nombreuses, du traitement de blessures internes graves dans les sites d'urgence (comme les accidents de voiture ou même les zones de guerre), à l'amélioration des interventions chirurgicales. Les résultats restent encore à être confirmés sur l'humain, mais le professeur Khademhosseini de la Harvard Medical School, qui a participé à ces travaux, reste optimiste : "MeTro semble rester stable pendant la guérison des blessures et ce dans des conditions mécaniques exigeantes, puis se dégrader sans aucun signe de toxicité."

Les auteurs se disent "prêts à commencer les essais cliniques" sous réserve qu'ils réussissent à rassembler les financements nécessaires. Si le projet abouti, le produit pourrait être "commercialisé et prêt à l'emploi d'ici trois ans."

Par Camille Gaubert







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top