News

Comme vous le savez, car je le répète très souvent, la compétitivité est chose bien relative et ce classement, encore une fois, le montre parfaitement. Nous sommes classés 22e. Ce n’est pas si mal que cela, mais c’est loin d’être brillant.

Le magazine Forbes a dévoilé son classement annuel des meilleurs et pires pays où faire des affaires. La liste est dominée par la Grande-Bretagne, alors que la France est en 22e position, derrière la Suisse, l’Allemagne, la Belgique et l’Espagne.

En dépit des craintes suscitées par le départ du pays de l’Union européenne, la Grande-Bretagne arrive tranquillement en première place dans le classement des meilleurs pays pour faire du business dévoilé par le magazine Forbes.
La Nouvelle-Zélande est classée deuxième, et les Pays-Bas sont en troisième position. La Suède prend la quatrième place, suivie par le Canada, Hong Kong, le Danemark, l’Irlande, Singapour et la Suisse.

Les États-Unis se positionnent à la 12e place, devançant l’Allemagne (13e), la Belgique (17e) et l’Espagne (20e), alors que la France figure en 22e position devant Israël, le Portugal et le Luxembourg.
Le magazine Forbes reconnaît que l’économie française est très diversifiée et que l’État a partiellement ou totalement privatisé certaines entreprises, dont Air France, France Telecom, Renault ou Thalès. Néanmoins, souligne Forbes, l’État continue d’être très présent dans certains domaines, notamment celui des énergies, des transports et de la défense.

La Turquie et la Russie sont respectivement classées 56e et 58e dans la liste dressée par Forbes. Le magazine note cependant le soutien apporté par le gouvernement russe aux efforts de substitution des importations qui doivent diversifier l’économie dépendante des industries extractives.

Charles Sannat




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top