News

Les média, dont l'un des rôles est de préparer l'opinion à des mesures gouvernementales impopulaires, ont largement fait état d'un projet -annoncé comme imminent- de ramener la vitesse sur route de 90 à 80 km/h, serpent de mer en matière de -ouvrez les guillemets- « sécurité routière ». 


Mais l'apport en terme de sécurité est-il avéré. 
NON, car il y a des contre exemples flagrants :
  • l'Allemagne et la Grande Bretagne, grands pays comparables au nôtre, ont une limite supérieure à 90 (Réf 1), mais ont un nombre d'accidents mortels en proportion inférieur au nôtre. Compte tenu de l'étendue du territoire de certains petits pays, on peut le traverser en quelques heures à 80, mais en France, cela poussera à utiliser les coûteuses autoroutes payantes (rabattage pour les sociétés privées d'autoroute). Aucun grand pays européen n'a une limite à 80.
  • La ville de Rennes a testé récemment pendant un an la réduction de 90 à 70 sur son périphérique et n'a constaté aucun progrès, que ce soit en matière de sécurité (en fait davantage d'accidents ont été constatés) ni de pollution (à 70 on roule en 4ème alors qu'à 90 on roule en 5ème), elle a de fait rétabli la limite à 90 (Réf 2). Les expérimentations sur certains axes ont surtout montré ... un triplement du nombre de contraventions.
  • Les spécialistes reconnaissent que les problèmes principaux sont liés à l'inattention (Réf 3) plutôt que la vitesse en elle-même (Réf 4), en particulier l'usage du téléphone au volant, qui ne cesse de se répandre (on voit fréquemment des véhicules faire des écarts). Autre sujet d'inquiétude : le cannabis, en plus de l'alcool (qui régresse pour sa part). En outre, il y a environ 600 000 personnes qui roulent sans permis et 700 000 sans assurance (Réf 6)
  • Le prétexte écologique est fallacieux, car les rapports de boites de vitesses sont optimisés pour les limites actuelles, essayez donc de rouler à 80 en sixième sur un véhicule moderne, vous changerez sans cesse de rapport ce qui augmentera la consommation, la circulation réelle n'a rien à voir avec la vitesse constante sur un banc d'essai. Et si davantage de gens prennent l'autoroute, l'effet global sera négatif pour les rejets.
Chacun sait que le présent gouvernement cherche désespérément des sources de financement du fait de la suppression de l'ISF et l'instauration de la flat tax. Les amendes routières ont rapporté en 2016 1,8 milliard (Réf 5), la vitesse est simple à contrôler (alors que le contrôle des conducteurs sans permis ou assurances est compliqué). Outre les radars automatiques, il y a désormais recours à des sociétés mercenaires pour piéger les automobilistes, excellent rendement fiscal, donc (comme le tabac, mais on ne roule pas par addiction mais par nécessité).


Réf 2 : leparisien.fr/
Réf 3 : turbo.fr/
Réf 4 : caradisiac.com/
Réf 5 : europe1.fr/
Réf 6 : permisapoints.fr/ (extrait : en 2016, ce sont 241 personnes qui ont été tuées dans un accident de circulation impliquant un conducteur sans permis)





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top