News

Une excellente interview de Riccardo Petrella, à la veille de la Cop 23 à Bonn. Dans le cadre de la sortie du numéro 3 du journal POUR, Michel Gevers lui a posé plusieurs questions sur l’eau, la Cop 21, le climat et l’état du monde en général.
Les groupes dominants ne veulent pas le vivre ensemble, parce qu’ils ont adopté une conception de la vie fondée structurellement sur l’inégalité entre les êtres humains. Ils ont jeté aux orties la déclaration universelle des droits de l’homme… Ils sont entrain de détruire la vie sur la planète…
L’accord de Paris sur le climat est une mystification, les pouvoirs dominants ont été légitimés à défendre la sécurité nationale au détriment de la sécurité collective…
Les pouvoirs dominants créent la peur, ils ne parlent jamais de stratégie de changement mais plutôt d’adaptations. Ils dépensent des milliards pour se protéger et réclament l’austérité pour les dominés…
Les groupes dominés sont entrain de mourir à cause de la politique des dominants ! Les guerres actuelles sont provoquées volontairement pour s’enrichir. Quand Sarkosy a bombardé la Libye, aucun libyen n’avait attaqué la France ! Et quand les américains ont bombardé l’Irak, aucun irakien n’avait bombardé l’Amérique… Tous ces morts et tous ces réfugiés ? Et on a le courage de leur dire maintenant on va vous aider pour rester chez vous ….

Riccardo Petrella, né le 5 août 1941, est un économiste italien, titulaire d'un doctorat en sciences politiques et sociales de l'université de Florence (Italie). Enseignant à l'université catholique de Louvain. Il a notamment fondé en 1991 le groupe de Lisbonne ; composé de vingt et un membres universitaires, dirigeants d'entreprises, journalistes et responsables culturels, pour promouvoir des analyses critiques des formes actuelles de la mondialisation. (Wiki)




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top