News

Une nouvelle sale affaire met à nu les pratiques de plusieurs Organisations Non Gouvernementales. L'ONG Oxfam, soutien historique aux séparatistes du Polisario, est secoué par un énorme scandale sexuel dans lequel sont impliqués ses agents. Le gouvernement britannique réexamine sa coopération avec l'organisation humanitaire. 

Les révélations de cas d’abus sexuels, d’accusations de viols et de recours à des prostituées, se multiplient au sein d’Oxfam, une puissante confédération d'une vingtaine d'ONG présentes dans plus de 90 pays. L'ONG Médecins sans frontières a dévoilé, à son tour, avoir recensé 24 cas de harcèlement ou abus sexuels en son sein en 2017. 

Le Dr Charles Saint-Prot, DG de l'Observatoire d'études géopolitiques, explique, sur Medi1 TV, les nouveaux scandales qui secouent les ONG OXFAM et MSF démontrant que les Etats offrent de meilleures garanties de sérieux et de transparence que beaucoup d'ONG qui ont parfois des agendas douteux et des comportements blâmables. 


L’onde de choc de ces révélations est tellement terrible que la directrice adjointe de l’ONG, Penny Lawrence, s’est vue contrainte de démissionner lundi 12 février. Mais cette démission ne pourra certainement pas cacher l’ampleur de certaines pratiques immorales auxquelles ont recours les employés de ces ONG qui se disent humanitaires et reçoivent des millions, voire des milliards de dollars d’aide qu’elles sont censées mobiliser au profit de populations dans le besoin. 

A. Colin


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top