News

Des étalages vides avec de rares notes d'excuse: des centaines de clients des grands commerces britanniques ont été pour le moins surpris de se retrouver face à des rayons dévastés. En cause, la tempête de neige Emma, l'une des plus sévères depuis près de 30 ans, qui s'est abattue sur le sud du pays en fin de semaine dernière, rapporte The Mirror. 

Dès l'annonce de l'intempérie, le 27 février, les Britanniques s'étaient rués sur les supermarchés pour faire des provisions en quantité. Cette demande fervente accompagnée de perturbations logistiques causées par le cyclone a débouché aujourd'hui sur des étalages désertés et une vague de contestation sur les réseaux sociaux. 

« Plymouth a peut-être évité le pire en ce qui concerne la neige, mais la ville s'est retrouvée face à la pénurie de pain et de lait », écrit un internaute en légende d'un cliché montrant un rayon pain ne présentant aucune trace de ce dernier. 

Même chose pour les rayons fruits et légumes. « Vous auriez pu penser que c'était une apocalypse », a tweeté Helena Ac-Shame. 

« Ne vous donnez même pas la peine de chercher à acheter du lait, du pain ou n'importe quelle viande chez Morrisons à Warminster, ou bizarrement des bananes. Chez Warminster c'est pas mieux, aucun pain ni lait », constate Jenny. 

« Des rayons vides chez Morrisons et aucun approvisionnement malgré des routes déjà dégagées », s'indigne de son côté Fiona Green. 

Privée de certains produits, mais non pas dépourvue de sens de l'humour, Katie Hopkins est loin de désespérer et propose à cette occasion de diversifier un peu son alimentation : 

« Esprit de Blitz. Quand il n'y a pas de lait. Pas de pain. Pas de légumes. Nous vidons le rayon vodka », a-t-elle tweeté, accompagnant son message du hashtag #snowday4 (journée de neige).





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top