News

La Chine a été le premier pays à considérer la dépendance à internet comme un trouble clinique. Des centaines de camps de réhabilitation existent, où les parents peuvent envoyer leurs enfants. Mais le chemin vers la guérison n'est pas facile... 

La dépendance à internet est traitée en Chine comme une addiction classique, comme à l'alcool ou à la drogue. Elle peut et doit être guérie même si le patient s'y refuse. Dans la plupart de cas, ce sont les adolescents qui en sont victimes de cette addiction. Quand leur amour pour la réalité virtuelle commence à avoir des effets négatifs sur leurs études, leur famille ou leur vie en société, les parents sont obligés d'intervenir. 


Toute ruse est justifiée pour amener ces toxicomanes d'une nouvelle sorte à un camp de réhabilitation, où ils sont confinés jusqu'à ce qu'ils puissent reprendre contrôle de leurs vies. 

RT s'est rendu dans un de ces camps afin de voir comment ces accros à internet sont soignés. Patients et parents donnent leurs versions d'une même histoire. Mais l'obsession du jeu vidéo ou d'internet n'est est que la partie visible de l'iceberg. Elle découle souvent de problèmes psychologiques antérieurs : mésestime de soi, échecs scolaires, problèmes familiaux. Le chemin vers la guérison est aussi tortueux que les mécanismes de l'addiction... 




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top