News

Les conflits intérieurs du Portail Organique ne portent pas sur sa relation au monde du point de vue de son « Existence » fondamentale dans ce monde. 

De telles questions ne peuvent le préoccuper, car elles surviennent sous l'influence du « Moi » réel. Il ne peut y avoir de contradiction entre le Portail Organique et son Existence dans ce monde parce qu'il fait pleinement PARTIE de ce monde; il en est l'expression sur le plan matériel.

L'individu doté d'une âme, est cependant différent, ayant « chuté » dans ce monde et ne gardant qu'un souvenir des mondes supérieurs provenant de son « Moi » réel. La tension entre ce « r-appel » de sa vraie nature exercé par le « Moi » réel et la nature déchue de sa Personnalité, est ce qui crée les conditions pour le chauffage du creuset lorsque les deux entrent en conflit. [Le conflit décrit dans les textes alchimiques, les épreuves du Chevalier dans sa Quête du Graal.]

Mais les conflits intérieurs de l'homme adamique, qui entame souvent le travail ésotérique parce qu'il a atteint la dernière extrémité de la faillite morale, ne peuvent être résolus par des compromis, car il n'y a pas de place pour ce genre de solution dans la conscience du « Moi » réel duquel il reçoit les appels. En lui, c'est l'ensemble formé par la Personnalité entière et le « Moi » du corps, un ensemble qui, directement ou indirectement, est souvent contraint à agir sous la direction du centre sexuel, qui fuit la voix de la conscience, c'est à dire la voix du « Moi » réel. Il a alors le choix : ou bien il obéit à son « Moi » réel et triomphe sur lui-même, ou bien il fuit ce combat invisible pour se réfugier dans des illusions puissantes et apaisantes offertes par une vie passée à se mentir.""

Deux humanités sur Terre :
  • PO : portail organique, forcément SDS
  • SDS : service de soi en voie de développement éventuel
  • SDA : service d'autrui
Sigles ci-dessus pour la compréhension du texte si vous désirez le lire. 

La psychopathie y est abordée sous de nombreux angles. 

""Et quand nous discernons que notre énergie est en train d'être drainée au cours d'une interaction... Nous sommes alors face à une situation très difficile, surtout si le PO dans nos vies est du genre à ne pas être ouvertement « défectueux », si l'on peut dire. Il peut être du genre « toutou », très agréable à vivre la plupart du temps, bien qu'étant exigeant et fatiguant.

Par exemple : si nous sommes dans une relation où nous sentons que nous « avons besoin de partir de temps en temps pour nous recharger » ou quelque chose de ce genre, mais que pour le reste, nos rapports sont satisfaisants, nous avons peut-être à faire à un PO qui est très subtil et très bon pour ce qui est de drainer notre énergie.

Cela peut prendre des années avant de réaliser que nous n'allons vraiment nulle part en terme de croissance spirituelle, même si nous parvenons tant bien que mal à « maintenir la tête hors de l'eau » à l'aide de nos « portes de sortie » habituelles ou d'autres mécanismes de compensation que nous développons dans nos relations.""

Épuisant. Je connais. Une seule voie, la fuite ou l'externalisation du/de la fauteur/se de trouble. Ces gens-là ne pleurent pas, ils ont des larmes, donc des glandes lacrymales qui fonctionnent. Il n'y a pas d'appel en eux, rien de ce sentiment diffus que nous ne sommes pas d'ici.
Ils sont ainsi.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top