News

En saisissant « L’espoir à l’arraché », nous vient cette pensée d’un recommencement. Abdelatif Laâbi nous livre l’hypothèse d’un regain perpétuel.


Et chaque thème chaque interrogation intérieure chaque méditation se construit sur la possibilité du regard neuf. Départ, fusée plutôt que fusion : refus du poids séculaire des traditions et des précautions du savoir. Contre l’agrégat des croyances, Laâbi invoque des élans. La force des questions, l’espoir et le cri en ultime recours. Et l’ironie, sur le monde et sur soi.
J'aurais pu
partir
- avant qu'il ne soit trop tard -
beau, ténébreux
fleurant bon mes arômes naturels
superbement romantique
vif comme l'éclair
apte au service permanent
de l'impossible
Extrait de: L’espoir à l’Arraché d'Abdelatif Laâbi Éditions Castor Astral

Source



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top