News

Même le rien a une fin : après Pourquoi y’a-t-il quelque chose plutôt que rien, Beckett qui écrit pour mettre le rien en mots et le nihilisme de Nietzsche, c’est aujourd’hui le dernier jour de notre semaine consacrée au rien, et c’est la philosophe Simone Mazauric qui vient pour l’occasion vient vous relater les enjeux de la querelle du vide qui révolutionna entre 1645 et 1648, les conceptions métaphysiques et scientifiques des savants du 17e siècle.


Source : Les Nouveaux chemins de la connaissance. France Culture, Émission du 29/11/2012



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top