News

La CGT estime ainsi que 30.000 emplois ont été détruits ces cinq dernières années, 30.000 sur 700.000 dans l’ensemble du secteur de la grande distribution et des hypermarchés dont le modèle économique arrive à bout de souffle et qui cherche, pour le moment sans succès à se réinventer.

La tâche est très difficile, entre la concurrence du web et du e-commerce, et le changement d’habitudes des consommateurs qui ne veulent plus passer 10 heures (je force le trait) à se promener dans des rayons tristes.

Les effectifs fondent donc comme neige au soleil, surtout, que l’on peut se passer des caissières et que la RFID est déjà opérationnelle et déployée par exemple dans les Décathlon, où l’on pose tous les articles dans un bac qui calcule directement l’addition…,

Le carnage sur l’emploi s’annonce terrible
Carrefour, est particulièrement impacté et le groupe étant coté, cela se voit plus que ce qui se passe chez Auchan par exemple…  Charles SANNAT

Le mot de l’éco. Carrefour : un modèle en bout de course ?
Carrefour ou la fin du modèle de l’hypermarché ? Internet a changé la donne, les surfaces des supermarchés se réduisent et l’automatisation détruit les emplois.

Alors que la CGT appelle à la grève aujourd’hui dans tout le secteur de la grande distribution – le syndicat dénonce une « boucherie sociale » – gros plan sur le premier employeur privé de France, le groupe Carrefour, qui a déjà perdu plus de 5.000 salariés l’an dernier. Et ce n’est sans doute pas fini.

Tout le secteur est en train de vivre une mutation d’importance
C’est la fin du modèle de l’hypermarché « tout sous le même toit » : du lait et des légumes, en passant par des chaussettes, une télévision ou un marteau de bricolage, on trouve de tout dans un hyper. Mais ce modèle est en bout de course. Les consommateurs aujourd’hui ne veulent plus passer la journée dans un supermarché. Lire la suite sur le lien Source France Info ici


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top