News

Il s'agit d'un extrait du documentaire "le jeu de la mort", censé reproduire l'expérience de Milgram réalisée dans les années 60. Le but était de tester le degré de soumission à l'autorité de volontaires. Ils doivent poser des questions à un candidat (en réalité un acteur) et lorsque celui-ci se trompe, on leur demande alors de lui envoyer des (fausses) décharges électriques avec une intensité allant crescendo.

Le Documentaire intégral est hallucinant. On y voit par exemple une candidate déclarer entre autre "on est en zone de torture hein. C'est plus pour lui que pour moi. Pour moi, la tâche est facile"...et elle actionne les décharges électriques. Ils sont donc parfaitement conscients de la souffrance qu'ils infligent à l'autre mais ils poursuivent quand même. Certains hésitent de temps en temps mais il suffit que l'autorité leur dise de continuer et ils obéissent sans sourciller pour la plupart.


Certains semblent même prendre du plaisir en lançant des "attention à la châtaigne","châtiment" ou en actionnant la manette avec un sourire narquois. Le summum, c'est lorsque plusieurs candidats se sont carrément mis à éclater de rire en entendant le sondé souffrir.

Il semblerait donc que l'expérience de Milgram en milieu audiovisuel au XXIème siècle donne des résultats encore plus choquants que l'expérience d'origine. La société est devenue plus cruelle et par conséquent, de plus en plus de gens perdent leur empathie envers les autres. C'est particulièrement flagrant avec cette candidate qui nie totalement la souffrance de la victime à qui elle "envoie pourtant 320 volts". Elle est totalement indifférente aux suppliques de la victime.


Cet homme croit avoir envoyer 240 volts
à une personne...il semble aux anges.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top