News

La transition énergétique s’avère d’une terrible complexité et le gouvernement ici comme ailleurs ne disant pas toute la vérité sur la gravité de la situation, à commencer plus que par la pollution et les problèmes climatiques, par la disponibilité future du pétrole il est difficile de mobiliser les foules et les masses laborieuses que nous sommes.

En attendant, à force de taper sur la voiture il est évident, que les volumes de ventes vont finir par décrocher et nous pourrions bien être à ce point d’inflexion systémique pour le secteur automobile qui voit ses ventes diminuer. C’est ce que dit d’ailleurs l’ACEA qui prédit maintenant une contraction du marché auto européen. L’ACEA c’est l’association des constructeurs européens. Lire Challenges ici.

Mais cette diminution est-elle uniquement conjoncturelle et donc passagère ou structurelle donc durable.

A mon sens c’est une tendance lourde et les constructeurs automobiles vont affronter de plein fouet le « peak oil ».

C’est dans ce contexte que l’américain Ford dégaine le premier

Ford annonce la suppression de 12.000 emplois en Europe !

« Le constructeur va fermer cinq usines et en vendre une d’ici fin 2020. Le groupe emploie actuellement 51.000 personnes sur le continent et son plan de restructuration pour l’Europe entraînera la suppression de 12.000 emplois et la fermeture de six usines d’ici fin 2020 ».






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top