News

Partout dans le monde, le mois dernier, d'impressionnants déluges ont de façon très soudaine emporté des terres, des maisons et des personnes. Bien que ce soit le début de l'« été » dans l'hémisphère Nord, la région du lac Baïkal en Sibérie a connu ses pires inondations de mémoire d'homme, les déserts du Yémen, de la Libye, du Nouveau Mexique et de la Mongolie ont subi des inondations, tandis que plusieurs villes depuis le sud du Mexique jusqu'au sud de l'Italie étaient touchées par de considérables quantités de grêle. 

La succession de ces manifestations météorologiques extrêmes - à la fois dans l'espace et le temps - est la caractéristique déterminante de cette « ère de transition » dans laquelle nous sommes entrés. La première moitié du mois de juin a été marquée par un temps humide et violent en Europe, avec d'impétueuses tempêtes inondant le continent de pluie, de froid et de grêle... mais dans la seconde moitié du mois, une vague de chaleur extrême a frappé, provoquant des températures record en France et d'immenses feux de forêts en Espagne. 

De forts tremblements de terre en Chine, au Japon et en Indonésie ont été accompagnés d'importantes éruptions volcaniques le long de la Ceinture de feu du Pacifique. Les quantités massives de cendres et de poussières rejetées dans l'atmosphère - facteurs probablement déterminants du changement climatique - ainsi que les « poussières de météorites » provenant des traînées de boules de feu, ont été « réfléchies » le mois dernier dans toute une série d'une ampleur inégalée de nuages « noctulescents » à des latitudes extrêmement basses. 

Tout cela, et plus encore, dans ce résumé mensuel SOTT des changements terrestres... 



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top