News

Alors que le Soleil entre dans une période de « confinement », la Terre se recharge et réagit en conséquence. Cette fois, même la science dominante a déclaré que ce minimum solaire pourrait provoquer un temps glacial, la famine, une augmentation des tremblements de terre et des éruptions volcaniques catastrophiques... et les derniers changements terrestres le montrent.


Mais la diminution de l'activité solaire n'est pas le seul aspect à souligner, puisque le Soleil a déclenché le 29 mai la plus grande éruption depuis 2017. Un phénomène qui peut se révéler particulièrement dangereux pour les satellites et autres dispositifs technologiques si notre magnétosphère continue de s'affaiblir.

Curieusement, les protestations et les émeutes autour de George Floyd ont coïncidé avec cette éruption solaire... s'agit-il d'une connexion entre l'humain et le cosmique ?

Certaines parties de l'hémisphère nord ont renoué avec l'hiver... à un mois de l'été, tandis que les premiers records de neige et de froid ont été battus dans l'hémisphère sud alors que l'hiver n'a pas encore « officiellement » commencé.

Une rare tempête de neige en mai, déclenchée par un vortex polaire, a traversé le nord-est des États-Unis. Certaines parties du Maine et du New Hampshire ont reçu jusqu'à 25 centimètres de neige, et le nord-ouest de l'État de New York a connu des phénomènes atmosphériques de voile blanc.

La Grèce, l'Allemagne, la Turquie et la Russie ont également reçu leur quota de neige hors saison, mais le parc national d'Ayubia au Pakistan a été recouvert de neige pour la première fois depuis un siècle, et l'Australie s'est retrouvée avec 1 mètre de neige au début du mois de mai qui fut le plus froid jamais enregistré.

Une impensable quantité d'eau s'est déversée dans le monde entier le mois dernier, provoquant des inondations et des glissements de terrain dévastateurs. Le Kenya, l'Inde, Oman et l'Amérique centrale ont été les plus touchés, avec des centaines de morts et des milliers de personnes déplacées.

En Inde, des centaines de familles se sont retrouvés sans foyer et des milliers de personnes ont été privées d'électricité lors du passage destructeur du cyclone Amphan dans les États d'Odisha et du Bengale occidental.

Des tornades d'une force inhabituelle, voire de multiples tornades à la fois — en des lieux très inhabituels — et d'énormes chutes de grêle ont également fait des ravages aux États-Unis, au Mexique et dans certaines régions d'Europe et d'Asie.

Un dernier point, mais non des moindres... L'Inde, le Pakistan et l'Afrique de l'Est ont subi les pires invasions de criquets en 27 ans, entraînant des pertes évaluées à des millions de dollars dans les cultures et des dégâts considérables dans la végétation en général. Si l'on ajoute à cela les pertes alimentaires évitables engendrées par le confinement, on peut s'attendre à ce que des millions d'autres personnes souffrent de la faim dans un avenir proche.

En outre, un accroissement de l'activité électrique dans l'atmosphère a également été constaté. Des millions de personnes ont été stupéfiées par les nombreux coups de foudre qui ont fait des victimes humaines et animales. À elle seule, Washington a enregistré plus de 87 000 coups de foudre en une journée... ce qui représente près de 23 fois la moyenne annuelle !

Tout cela et bien d'autres choses encore dans le résumé SOTT des changements terrestres de ce mois-ci.





0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top