News

Ce jeudi 28 mai, 27 journalistes ont été limogés au Royaume-Uni, à la suite de la décision de Microsoft de les remplacer par des programmes d'intelligence artificielle, selon des informations du média britannique The Guardian.

En charge d'actualiser la page d'accueil sur le site d'actualités de MSN et le navigateur Edge, les journalistes ont appris qu'ils n'étaient plus utiles, puisque des robots sont désormais en capacité de réaliser leur travail.

Employés par l'agence de presse britannique PA Media, les journalistes vont perdre leur emploi dans un délai d'un mois. «J'ai passé mon temps à lire des articles sur la façon dont l'automatisation et l'intelligence artificielle allaient prendre nos jobs, et maintenant j'y suis, l'intelligence artificielle m'a piqué mon travail», a commenté l'un des journalistes licenciés, avec sarcasme.

Un risque éditorial ?
Les journalistes étaient chargés de sélectionner des articles parus dans les médias et assurer des missions d'édition et de curation. Ils devaient suivre «une charte de recommandation éditoriale», excluant les articles avec des «contenus violents ou inappropriés» pour les jeunes utilisateurs du navigateur de Microsoft. L'un des employés licenciés évoque «le risque» de déléguer à des robots le soin de surveiller les contenus publiés.

Les médias en crise
«Comme toutes les entreprises, nous évaluons régulièrement notre activité. Cela peut entraîner un investissement accru dans certaines branches, et de temps en temps, un redéploiement sur d'autres. Ces décisions ne sont pas liées à la pandémie actuelle» a déclaré un porte-parole de Microsoft. A l'instar d'autres organes de presse, l'agence PA Media connaît aujourd'hui de graves difficultés financières, et a dû réduire ses équipes et le montant des salaires de ses employés. D'autres équipes chargées de la curation de contenus pour Microsoft, pourraient également être impactées par la décision du groupe.

De nombreuses entreprises de la tech expérimentent aujourd'hui l'intelligence artificielle pour l'écriture automatique d'articles.





0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top