News

L'incroyable quantité de précipitations au cours des derniers mois s'explique par la proportion croissante de particules chargées dans les couches supérieures de l'atmosphère.



Lorsque des météores et des météorites traversent notre basse atmosphère, ou lorsque notre planète passe à travers un courant de poussière de comète, des particules chargées s'accumulent entre l'ionosphère et la surface terrestre, ce qui provoque une intensification des tempêtes, la formation de nuages et une augmentation des précipitations pluvieuses. Les feux de forêt et les éruptions volcaniques, par exemple, contribuent également à cette accumulation de particules.

La pluie peut de façon simultanée conduire la charge électrique accumulée depuis l'ionosphère vers le sol, ce qui augmente l'occurrence d'autres phénomènes électriques, comme les tornades, les ouragans et les formations de plasma.

L'accumulation d'aérosols électriquement chargés et les températures de plus en plus froides dans les couches supérieures de l'atmosphère — causées par l'actuel minimum solaire — peuvent également être responsables de la quantité croissante dans le monde de grêle et de neige hors saison.

Les particules électriquement chargées influencent les conditions météorologiques d'une manière plus marquée que ce qui est généralement admis.

Les fortes précipitations et les inondations dévastatrices ont fait des centaines de morts et des millions de sinistrés dans le sud de la Chine, et ont détruit près de mille cinq cents maisons et trois ponts dans la province de Gorontalo, en Indonésie. L'État d'Assam en Inde a subi de fortes inondations qui ont coûté la vie à seize personnes et fait plus de 253 000 sinistrés.

Pendant que la Roumanie enregistrait son deuxième jour le plus froid en juin, un cumul de neige de trente centimètres a été observé dans le Montana et un autre de quinze centimètres dans le sud-est du Wyoming... juste au début de l'été.

La Sibérie a quant à elle connu des conditions climatiques extrêmes, comprenant des tornades et des inondations ainsi que des variations de température brutales.

Un tremblement de terre d'une magnitude de 7,5 a secoué de vastes étendues du sud et du centre du Mexique, causant la mort d'au moins cinq personnes. Aucun dommage majeur n'a par ailleurs été signalé.

Les criquets continuent de ravager l'Afrique, l'Inde, le Brésil, l'Argentine et le Moyen-Orient, sans aucun signe apparent que ces invasions puissent s'arrêter dans un avenir proche.

Tout cela et bien d'autres choses encore dans le résumé SOTT des changements terrestres de ce mois-ci.





0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top