News

Des scientifiques dénoncent la mascarade liée au Covid-19 alors que les statistiques d'hospitalisation et de décès, prouvent que le danger a été écarté depuis plusieurs semaines. Le physicien de renom, Philippe Guillemet écrit sur sa page Facebook le communiqué ci-dessous :
Attention, je vais exercer ici ma liberté de penser et de m'exprimer parce que c'est ma page, mais je vous précise que vous n'avez pas le droit de penser comme moi et que vous avez au contraire le devoir de me considérer comme un dangereux irresponsable et de me dénoncer aux autorités.
La raison pour laquelle j'ai le droit de penser ceci est que je vous bassine avec le libre arbitre depuis 10 ans. Je reste ainsi sur ma ligne.
Je vois circuler au moins 5 hypothèses pour expliquer le pétage de plomb sidérant de nos médias et gouvernements sur le port du masque.
Je les liste ici avec le pourcentage de probabilité que je leur attribue:
(1) 0% : Intérêt collectif de protéger la population contre le covid (graphique joint pour comprendre le 0%)
(2) 10%: Intérêt des médias à empêcher la réélection de Trump grâce à un reconfinement (j'en doute)
(3) 20%: Intérêt des gouvernements à encaisser les paiements de la banque mondiale pour dédommager les mesures sanitaires (déjà plus crédible)
(4) 30%: Intérêt de Big Pharma à maintenir la croyance en la menace covid pour faire adopter la vaccination obligatoire (très crédible)
(5) 40%: Intérêt des GAFAMs à aboutir à l'identification numérique corporelle qui suivra la vaccination obligatoire (mon hypothèse privilégiée)
Il est aussi possible que toutes ces hypothèses soient justes sauf (1), mais je privilégie (5) dans la mesure où elle s'explique aussi rétrocausalement par l'influence d'un ancien futur transhumaniste en voie de disparition pour cause d'éveil. C'est cette disparition même qui fait à mon avis paniquer les décideurs ou leurs influenceurs en leur faisant adopter des mesures délirantes. La décrédibilisation hallucinante de nos médias et gouvernements dans cette affaire va en effet réduire à néant toute confiance pour accepter une obligation vaccinale et ce qui s'en suit. Traitez moi d'optimiste et vous aurez raison.
On ne pourra même pas en vouloir aux anti-vaccins, puisque ce sont les décideurs ou influenceurs pro-vaccins eux-mêmes qui auront décrédibilisé la vaccination en essayant d'instrumentaliser de façon délirante les mesures sanitaires pour l'imposer.
Je précise que si on avait simplement eu une remontée même à peine sensible du nombre de morts ces derniers mois, je porterais moi-même le masque avec de la bonne volonté. Mais là, je ne peux pas. Hier, j'ai traversé le centre ville de Marseille où le port du masque est obligatoire et j'ai vu des sportifs porter le masque au-dessus du nez en courant au bord de la mer ! Je ne croyais même pas que ça existait, je prenais cette info pour un fake avant de le constater.
Je me suis rassuré en essayant de compter à la louche le pourcentage de gens qui portaient le masque: environ 50% seulement, et parmi les porteurs de masques la moitié le portaient en dessous du nez, voire de la bouche, c'est à dire inutilement. On peut en déduire que seulement 20% à 30% de la population prend au sérieux ces mesures, et encore, c'est probablement beaucoup moins si l'on tient compte du fait que la plupart des gens ne portent le masque que pour éviter l'amende. Donc relax.
En ce qui me concerne, je ne le porte quasiment jamais même dans une boutique. La plupart du temps ça ne dérange personne, même si tout le monde est masqué. Lorsqu'on me fait signe que je dois le mettre, je le sors de ma poche et je le mets, mais sous le nez. Lorsqu'on me demande plus rarement de le mettre sur le nez, je le relève durant 3 secondes, le temps de me retourner puis je le rabaisse. Je considère que cette attitude de ma part est tout à fait responsable parce qu'elle permet de rassurer les gens sur le fait qu'il n'y a pas de menace, et ainsi de relever leur système immunitaire.
Par contre, lorsque la grippe saisonnière va revenir et que les médias vont nous bassiner avec le nombre de morts en hausse, la situation sera plus délicate car il sera difficile de ne pas avoir l'air d'un irresponsable tueur si on ne porte pas le masque. A moins que... le port du masque en période inoffensive ne finisse par détruire le port du masque en période dangereuse ?
Après tout, on nous a déjà fait le coup !
Philippe Guillemant est un ingénieur physicien français diplomé de l’Ecole Centrale Paris et de l’Institut de Physique du Globe. Il est Docteur en Physique et Habilité à Diriger des Recherches. Il exerce son activité au CNRS (UMR 7343, laboratoire IUSTI de Polytech' Marseille) 






0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top