News

Alors que le minimum solaire se renforce, tous les phénomènes électriques augmentent en quantité et en intensité, et le globe terrestre a enregistré un autre mois de quantités records de précipitations qui se sont déversées un peu partout, et qui ont affecté des millions de personnes et détruit des récoltes dans le monde entier.


L'est de l'Asie semble avoir connu le pire, avec des pluies de mousson extrêmes et les inondations subséquentes qui ont provoqué la mort de centaines de personnes en Chine, au Japon, en Corée du Sud, au Népal, au Bangladesh et en Inde.

La Chine continue de lutter contre les pires inondations depuis des décennies. Le niveau d'eau de 433 rivières est supérieur à la ligne de démarcation des inondations, et 33 d'entre elles ont atteint des niveaux records. Des pluies diluviennes ont frappé 27 des 31 provinces du pays, et ont affecté plus de 37 millions de personnes et entraîné jusqu'à présent la mort ou la disparition de 141 personnes.

La Corée du Sud continue de subir la mousson la plus humide de son histoire récente, au moins 15 personnes sont mortes et plus de 1 500 autres ont été évacuées. Environ 1 300 maisons auraient été submergées ou enterrées lors de glissements de terrain dans tout le pays, et 1 000 routes et ponts ont été détruits ou endommagés.

Des pluies torrentielles et des inondations ont depuis le mois de mai continué de ravager l'Assam, en Inde, entraînant la mort de plus de 100 personnes, affectant 2 à 3 millions de personnes dans 27 districts et détruisant des récoltes. Plus de 2 400 villages ont été submergés.

Au Yémen, et après deux semaines de pluies abondantes, des inondations soudaines ont emporté des maisons, des fermes, des routes, des lignes électriques et des conduites d'eau. Au moins 14 personnes sont mortes et des milliers d'autres se sont retrouvées sans abri.

D'abondantes pluies et des inondations ont également touché certaines régions du Midwest et du Sud-Est des États-Unis, tandis que la saison des tornades a été prolongée d'un mois, avec des cas de tornades multiples simultanées. L'Ontario, l'Alberta et le Saskatoon, au Canada, ont également connu plusieurs tornades, un phénomène de plus en plus fréquent, même dans des régions où elles sont censées être rares.

Les chutes de neige hors saison se poursuivent ; le froid s'est abattu sur la Norvège qui a enregistré 35 cm de cumul neigeux et des températures de -7° C degrés ; la Chine a aussi connu des chutes de neige bien que ce soit l'été.

Dans l'hémisphère sud, les Andes ont enregistré un record historique de 5 mètres de cumul neigeux ; les Snowy Mountains en Australie en ont cumulé 1 mètre, et l'Afrique du Sud a connu une rare chute de neige, du jamais vu pour de nombreux habitants.

Les boules de feu de météoriques nous ont offert ce mois-ci un spectacle très lumineux, pour nous rappeler que nous devons prêter attention au ciel et aux « intentions cosmiques ».

De façon simultanée, les nuages noctulescents deviennent monnaie courante, ce qui indique probablement qu'une accumulation plus importante de particules chargées se produit dans la haute atmosphère. Pour rappel :
« L'incroyable quantité de précipitations au cours des derniers mois s'explique par la quantité croissante de particules chargées dans les couches supérieures de l'atmosphère [...] Les particules chargées influencent bien plus la météorologie qu'on ne l'a estimé. »

Les conditions climatiques extrêmes continuent d'avoir un impact sur la production alimentaire dans le monde entier, et nous pouvons nous attendre à une augmentation des prix des denrées alimentaires à brève échéance.






0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top