News

Encore pour deux ans : même en respectant les consignes, sur la base d'aucune étude scientifique alors que l'épidémie est terminée. Reconfinement seulement dans une douzaine de pays ?
  1. Un reconfinement basé sur de faux tests positifs
  2. La science est formelle : les jeunes ne sont pas des vecteurs du virus.
  3. Le passeport de vaccination covid : la nouvelle citoyenneté mondialiste.

Alexis Cossette : "On essaye de nous emmener dans un nouveau monde : Are we ready to embrace a new word order ?"

Par ailleurs, Peter Koening s'interroge : 
L'ONU se prépare-t-elle au "second verrouillage de la société" ? Mesures d'oppression dans le monde entier, obéissance et acceptation...

Nous savons maintenant, écrit Peter Koening, que rien de tout cela, les masques, les « cas/infections », la quarantaine, le confinement, la vaccination ou toute autre mesure répressive n'ont rien à voir avec le virus COVID-19. Ce sont des moyens et des instruments permettant au Nouvel Ordre Mondial ( NOM ) de « former » la population à l'obéissance totale et au contrôle par la superpuissance invisible, ou l'état « profond et sombre ». 

L'OMS joue un rôle clé dans ces plans infâmes, car elle est toujours considérée par la plupart des gens et des gouvernements comme une autorité, en ce qui concerne la santé mondiale qui, malheureusement, a cessé de l'être il y a des décennies. [...]

Le port forcé du masque est un élément important de la Grande transformation ou de la Grande remise à zéro, prévue par le FMI et le Forum économique mondial (FEM), qui sera officiellement « déployée » à Davos, en Suisse, en janvier 2021. Il s’agit d’un programme de rééducation par les rituels. Le port du masque est un rituel sur l’acceptation par le comportement. C’est un rituel d’initiation à l’obéissance. Plus vite et plus facilement vous acceptez le masque, plus vite vous êtes accepté – accepté dans la société. La plupart des gens veulent être acceptés. Cela les met à l’aise, peu importe à quel point cette acceptation est inconfortable et basée sur des mensonges.

Lire l'article de Peter Koening :

"La muselière physique n’est jamais que le symbole, le prolongement et le couronnement de la muselière mentale qui se fait de plus en plus coercitive et oppressante.

L’hystérie ne concerne pas seulement le Covid-19 mais se donne libre cours dans de nombreux domaines. Ces dernières semaines ont ainsi été marquées par une aggravation considérable de la répression. Fermeture de chaînes Youtube, suppression de comptes Facebook, VK et Instagram, garde à vue pendant 48 heures et mise en examen d’Alain Soral, interpellé et menotté dans la rue en plein Paris le 28 juillet 2020 par quatre policiers de la Brigade de Répression de la Délinquance contre la Personne (BRDP) pour, tenez- vous bien, « provocation publique, non suivie d’effet, à la commission d’un crime ou d’un délit portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ». Un délit de presse passible de cinq ans de prison ferme. Les pouvoirs publics, et les organisations communautaires auxquelles ils obéissent au doigt et à l’œil, ont déterré du code pénal des législations datant de la fin du XIXe siècle lorsque la IIIe République faisait face à un fort et violent courant anarchiste qui avait été jusqu’à assassiner plusieurs chefs d’Etat. Décidément, comme le disait Maurras, « la République gouverne mal mais se défend bien ». Car qui réellement porte aujourd’hui atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation, sinon précisément les malfaisants qui nous oppriment ?" 

Jérôme Bourbon,
Rivarol du 2 Septembre 2020.






 
Top