News

Castex aux Français : "Allez vous faire Encul..."
Charles Sannat : Hier notre premier ministre a parlé, y compris avec un langage corporel fleuri, la photo illustrant cet article étant réalisée sans trucage, notre Castex national devant prendre, à mon avis, quelques petites leçons de rattrapage à moins que ce soit un message subliminal volontaire adressé à certains ! Les commerces resteront fermés ! Fermez le ban !


En clair ? Un confinement plus léger la semaine, les écoles ouvertes, plus dur le week-end et avec une durée nettement plus longue. C’est donc à un confinement long qu’il faut se préparer, et à des pénuries non pas alimentaires mais sur les produits non essentiels que vous ne pourrez plus acheter d’ici mardi même dans les grandes surfaces, en attendant les restrictions pour le e-commerce… et les pénuries car tout le monde va se jeter sur les achats en ligne jusqu’à épuisement des stocks et saturation des services de livraisons !

Ré-ouvrir les écoles rendra inévitablement la baisse du nombre de cas beaucoup plus lente que lors de la première vague. Laisser les écoles ouvertes répond à un impératif social et économique, et puis l’Etat ne supporte pas que les enfants soient uniquement entre les mains de leurs parents qui ne maîtrisent pas toujours l’art du bien-penser que seule l’Education nationale sait transmettre à nos petites têtes blondes et brunes. Cela ne répond évidemment pas du tout à une réalité sanitaire, qui pourrait bien vite venir se rappeler à nos bien-aimés mamamouchis qui nous juraient encore la main sur le cœur la semaine dernière… qu’il n’y aurait jamais de second confinement !!

Enfin, ce second repli sur nous aura des conséquences économiques désastreuses pour l’ensemble de nos concitoyens. L’Etat paiera certes… Mais l’Etat c’est vous et moi, et l’Etat ne pourra pas sauver toutes les entreprises, tous les postes et pour toujours. Plus ce second confinement va durer plus les faillites seront nombreuses, sans oublier les saisonniers qui ne sont pas recrutés et qui du coup par définition ne peuvent pas bénéficier du chômage partiel.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !


 
Top