News

Thierry Jamin est l'invité de Laurent Fendt (HM MEDIA), l’archéologue Français vivant à Cuzco au Pérou depuis plus de 20 ans. En 2009 il crée l’Institut Inkari, qui regroupe une dizaine de personnes. Inkari permet à Thierry de travailler sur le projet de sa vie, découvrir la cité légendaire de Païtiti en forêt Amazonienne Péruvienne.

Inkari a eu l’occasion de travailler conjointement et à plusieurs reprises avec le gouvernement Péruvien via le ministère de la culture pour, notamment, la découverte en 2012 d’une chambre funéraire sous le temple principal des ruines de la cité du Machu Picchu.

C’est en octobre 2016 qu’un ami journaliste de Thierry Jamin accompagné d’un individu qui veut resté anonyme, se présentent à lui afin d’expertiser une petite momie de 24cm et une petite tête, toutes deux recouvertes de poudre blanche et ressemblant à deux petits humanoïdes d’apparence reptilienne. Ces dernières provenant de la région de Nazca au Pérou.

Cela sera le début d’une histoire invraisemblable ou la réalité dépasse la fiction, mêlant découvertes d’humanoïdes de différentes apparences ou tailles, et ce sur fond de pilleur de tombe, de 4X4 blancs de la CIA sillonnant la région en quête d’une mystérieuse entrée souterraine donnant accès à un complexe de dédales sous le plateau du fameux désert de Nazca, connu pour ses géoglyphes ou ses nécropoles ou encore ses pyramides recouvertes par le désert.

C’est sans compter les tensions que devra affronter l’institut Inkari pour faire en sorte que ces momies puissent être protégées comme patrimoine culturel du Pérou, d’une part, mais aussi comme patrimoine de l’humanité d’autre part. Effectivement, ces découvertes vont susciter pas mal de peur, de convoitise, de jalousie, de la part des institutions gouvernementales, scientifiques à travers le monde. C’est aussi de riches hommes d’affaires qui souhaitent s’accaparer certains artefacts aux propriétés particulières ou encore des médias qui voient cette découverte comme un buzz médiatique et financier.

La sphère internet va générer un tsunami au point qu’une campagne de crowdfunding sera organisée, permettant ainsi d’effectuer des analyses ADN, Carbone 14 et scanner HD afin de déterminer si cette affaire est une fraude ou non. Auquel cas, si ces momies sont authentiques, alors, l’histoire de l’Humanité, l’histoire des religions ainsi que la lignée même de l’homo sapiens sapiens pourraient être remises en questions.
« Les momies non-humaines de Nazca » est un livre fascinant, illustré de nombreuses photos, de données scientifiques, d’échanges de lettres officielles attestant du sérieux avec lequel l’Institut Inkari a souhaité témoigner. Il n’en reste pas moins que chacun, à la lumière des preuves qui y sont contenues, est libre de se faire sa propre opinion.
Entretien, en 2 parties, réalisé par Laurent avec Thierry Jamin

1ère partie 

2ème partie
 



 
Top