News

Avec son livre La Familia grande, Camille Kouchner a “lancé une grenade dégoupillée sur la ‘péniche’, le banc de bois qui trône au milieu du hall d’entrée de Sciences Po. Motif : la ‘loi du silence’ dont a bénéficié ce pédophile, professeur de droit, ancien député européen, président du club Le Siècle (dont les dîners réunissent tout le gratin parisien).

Mais quel sac de nœuds l'affaire Duhamel ! Depuis les révélations de Camille Kouchner sur l'inceste subi par son frère par leur beau-père, on se perd dans les méandres des coucheries de ceux qui ont le pouvoir financier, médiatique et politique. 


Dans tout ce petit monde, règne la morale de ces nababs qui gouvernent. Du beau monde ? Il paraît qu’on appelle ça les élites. Non : des petits médiocres, sans envergure, avec pour seule morale se serrer les coudes. Pour citer Sartre, ils ont les mains sales. Ils pourront toujours les recouvrir de louches de caviar. La crasse reste la crasse.

L'état profond fait surface | Stéphane Edouard

 
Top