News

Secteur méconnu de la finance mondiale il y a encore quelque temps, la finance islamique suscite un intérêt croissant. Elle représente 400 à 500 milliards d’euros d’investissement à travers le monde. 

Le terme finance islamique recouvre l’ensemble des transactions et produits financiers conformes aux principes de la Charia, qui supposent l’interdiction de l’intérêt, de l’incertitude, de la spéculation, l’interdiction d’investir dans des secteurs considérés comme illicites (alcool, tabac, paris, etc.), ainsi que le respect du principe de partage des pertes et des profits. Deux des principaux outils de la finance islamique : la murabaha et les sukuks.

La chaine de télévision La locale nous propose un débat autour du thème : "la finance islamique peut-elle être un tremplin à l’emploi ?", avec la participation de Mme Sonia Mariji fondatrice de Noorassur, première compagnie en banque-assurance islamique en France, M. Mohamed Amine Sabibi, président de l'association des étudiants du Master finance islamique de l'université Paris Dauphine et M. M'hammed Henniche, secrétaire général de l'UAM-93.




 
Top