News

La lune disparaîtra, privée des rayons du soleil, pour réapparaître toute teintée de rouge. C'est dans la nuit de dimanche à lundi que la lune nous apparaîtra environ 14% plus grande, 30% plus lumineuse.

Du continent américain au Moyen-Orient, l'éclipse totale de Lune sera observable pendant plus d'une heure de 4h11 à 5h23 (heure française). La lune ne produit pas sa propre lumière mais la reçoit du soleil. Lundi, aux premières heures, l'astre sera parfaitement aligné avec le soleil et la Terre.

"Lune de sang" et pollution atmosphérique
Sous nos yeux, la lune disparaîtra, privée des rayons du soleil, pour réapparaître teintée de rouge, d'où son nom de "lune de sang". Ce rouge, elle le doit à un phénomène lumineux. Les rayons du soleil qui traversent l'atmosphère sont "diffusés", à l'exception des rayons rouges. Ces derniers vont subir un autre phénomène : l'atmosphère va les dévier et ils vont venir éclairer la surface lunaire.
"C'est intéressant car la couleur de la lune va dépendre de l'état de l'atmosphère terrestre. Si elle est chargée en particules, par exemple à cause d'une pollution importante, les rayons rouges seront, eux aussi, diffusés et n'atteindront pas la lune. Si l'astre est rouge sang, on pourra se rassurer sur l'état atmosphérique de la terre. S'il est très sombre, voire quasi-invisible, c'est que c'est vraiment catastrophique" s'enthousiasme Pascal Descamps, astronome à l'Observatoire de Paris.
Cerise sur le gâteau, la lune sera, lundi, à son point le plus proche de notre planète, son périgée, et sera donc particulièrement grosse et brillante dans le ciel. "La lune nous apparaîtra environ 14% plus grande et 30% plus lumineuse", explique Sam Lindsay de la Société royale d'astronomie de Londres.

La dernière "super lune" remonte à 1982 
"C'est rare, une génération entière n'en a jamais vu"
Le phénomène, appelé aussi "super lune", est lié à l'orbite légèrement elliptique de la lune : ce satellite tourne autour de la Terre non pas en cercle mais le long d'une sorte d'ovale, s'éloignant et se rapprochant constamment de notre planète. La dernière combinaison d'une éclipse lunaire et d'une super lune remonte à 1982, selon la Nasa, et la prochaine ne se reproduira pas avant 2033. "C'est rare, une génération entière n'en a jamais vu", souligne Noah Petro du projet Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) de la Nasa.

Bon à savoir, les éclipses de lune ne présentent aucun risque pour nos yeux, contrairement aux éclipses solaires. "Ce n'est pas comme regarder le soleil", précise Sam Lindsay. "Vous pouvez utiliser des jumelles, des télescopes, tout ce que vous voulez". "C'est un spectacle pour tout le monde, c'est gratuit. Il suffit juste de mettre la tête dehors", conclut Pascal Descamps.


 
Top