News

Dans un reportage tourné en caméra cachée, l’intéressée reconnaissait vendre des canots pneumatiques et des gilets de sauvetage à des migrants et réfugiés cherchant à gagner une île grecque au péril de leur vie.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a suspendu vendredi de ses fonctions la consule honoraire de France à Bodrum, en Turquie. Propriétaire d’un magasin de ventes d’articles maritimes, elle vendait à ce titre des canots aux réfugiés.


Dans un reportage de France 2, tourné en caméra cachée, l’intéressée la consule admettait participer par ce biais à un trafic et assure que les autorités locales turques y participent aussi. A la question de savoir pourquoi elle n’arrête pas ce commerce, elle répond que si elle arrête, d’autres le poursuivront à sa place.

"Le ministre vient d’ordonner sa suspension", a indiqué à l’AFP le porte-parole du ministère français des affaires étrangères, Romain Nadal, interrogé après le reportage montrant cette commerçante à Bodrum dans son magasin flanqué d’un drapeau français et d’une plaque affirmant que son commerce abrite une "agence consulaire de France ".

"Si les faits sont avérés, la consule suspendue pourrait être révoquée avec l’autorisation du ministre sur proposition de l’ambassadeur ", a ajouté M. Nadal.

C’est notamment de la station balnéaire de Bodrum que partent des milliers de réfugiés vers des îles grecques. C’est au large de cette ville que le petit Aylan Kurdi, dont la photo a horrifié le monde entier, s’est noyé avec plusieurs membres de sa famille.

Source




 
Top