News

L'effondrement de l'Otan et de l'UE ainsi que l'éclatement de l''ordre mondial libéral", constituent trois moments-clé qui pourraient provoquer la fin de l’Occident tel que nous le connaissons, estime The Washington Post.

Anne Applebaum, journaliste du Washington Post, repère trois points menaçant l'unité de l'Occident, à savoir la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine, la victoire éventuelle de Marine Le Pen à la présidentielle en France et le Brexit (sortie du Royaume-Uni de l'UE, ndlr).

Selon la journaliste, M.Trump ne s'intéresse pas du tout aux "valeurs communes" si chères aux derniers présidents américains. L'adhésion de l'Ukraine à l'Otan lui est égale, tout comme la sécurité de l'Alliance dans son ensemble. En outre, Donald Trump estime que les Etats-Unis ne devraient pas se mêler des conflits dans lesquels l'Europe est impliquée, ce qui permettrait à Washington d'"économiser des millions de dollars".

Une situation similaire pourrait survenir en France, si le leader du Front national Marine Le Pen remportait la présidentielle de 2017. Selon la journaliste, Mme Le Pen avait par le passé promis de faire sortir le pays de l'UE et de l'Otan, de nationaliser les entreprises françaises et de limiter la participation des investisseurs étrangers.

Au moment où les promesses de Marine Le Pen pourraient être mises en œuvre, le Royaume-Uni sera en voie de quitter l'Union européenne. Si plus de 50% des habitants du Royaume-Uni se prononcent lors du référendum de juin prochain pour la sortie de leur pays de l'UE, il sera alors inutile de se perdre en conjectures sur l'avenir de l'Occident, estime la journaliste du Washington Post.

Il est très probable que d'autres pays européens soient tentés d'organiser des référendums similaires. En outre, il ne faut pas exclure que le Royaume-Uni souhaite quitter l'Otan.

"Qu'est-ce qui se passera après? Le marché européen commun s'effondra sans la France. Et il est difficile d'imaginer que l'Otan puisse exister longtemps sans Royaume-Uni", conclut Mme Applebaum en précisant pourtant que "tout le monde" ne regrettera pas une telle tournure des événements.

Source 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top