News

Certaines personnes associent la notion de force mentale à l’agressivité, à la violence ou à la colère. La force mentale est la capacité à rester ferme, dans une pensée positive et proactive que vous avez construite, et que vous êtes déterminé à poursuivre dans la mise en oeuvre d’actions et de sentiments positifs.

C’est un engagement à faire ce qui est juste parce que vous savez que cela va améliorer votre vie. Les batailles les plus réelles et les plus difficiles sont celles qui commencent et finissent dans notre esprit et pour lesquelles la plupart des gens ne se battront jamais.

La meilleure méthode pour améliorer rapidement sa force mentale est d’appliquer des principes simples, mais fondamentaux. Si vous mettez en pratique ces simples suggestions et stimulez votre motivation à discipliner votre esprit, parce que vous voulez vraiment voir des changements positifs dans votre vie, vous serez alors en mesure de gérer des situations stressantes avec confiance et compétence.

1. Gardez une certaine objectivité. Essayez de mettre les choses en perspective. N’amplifiez pas ce qui est mauvais plus que nécessaire.

Lorsque les choses tournent mal de manière répétitive sur une certaine durée, nous avons généralement tendance à répertorier toutes les mauvaises choses qui arrivent et penser que nous n’avons pas de chance. Tout ce qui peut arriver de mauvais ou de malheureux se produira. Savez-vous pourquoi? Vous utilisez sans cesse la vision négative pour observer les faits.

Certaines personnes considèrent des situations ponctuelles comme des catastrophes. Posez-vous toujours cette simple question: «quelle impact cela aura-t-il dans un an?»

2. Essayez d’éviter de penser à tout et à rien. Quand vous réfléchissez d’une manière extrême, vous vous conditionnez pour l’échec. Fondamentalement, vous pensez que vous devriez toujours être parfait pour éviter les défaillances.

Par exemple, vous voulez réussir, mais quand quelque chose ne se passe pas comme vous le souhaitez, vous pensez avoir échoué. Ainsi, vous vous associez à votre performance et pensez que vous êtes une «mauvaise» personne, parce que votre performance a été mauvaise.

Pour ne pas être «mauvais», vous placez la barre trop haute, cela vous amène à faire des erreurs supplémentaires à cause de la pression que vous imposez. Le perfectionnisme ne permet pas d’être parfait!

3. Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde tout le temps. Si vous essayez de rendre tout le monde heureux, pensant ainsi que l’on vous aimera, vous allez droit dans le mur. Lorsque vous essayez d’être aimable, vous n’êtes plus vous-même et devenez passif. Vous déviez de votre ligne de conduite, celle qui vous aide à atteindre vos objectifs.

Dès que vous devenez passif, vous êtes plus enclin à détester certaines personnes ou situations que vous avez vous-même compromises, ce qui vous met mal à l’aise.

Répondant aux besoins et aux caprices des autres, vous allez rapidement être entravé, non seulement pour répondre à leurs demandes, mais aussi pour ce que vous souhaitez obtenir.

J’ai lu une étude statistique qui affirme que 10% des gens que vous rencontrez ne vont jamais vous aimer ou vous accepter, quoi que vous fassiez pour eux. Ainsi, concentrez-vous sur les 90% restants, mais assurez-vous de ne jamais perdre de vue vos droits et vos besoins.

4. Ne vous enlisez pas avec des questions inutiles telles que «pourquoi moi?» «Est-ce que quelque chose changera?» «Vais-je avoir de la chance?» Souvent, lorsque les choses tournent mal, vous cherchez des réponses de nature absolue. Avouons-le, toutes les questions n’ont pas forcément des réponses.

Lorsque vous doutez de vous-même, vous analysez parfois les choses négativement et cela vous cause un stress. Saviez-vous que lorsque vous posez des questions de nature négative, vous avez tendance à mettre l’accent sur les expériences négatives et à créer des expériences visuelles correspondantes? Si vous croyez en la loi d’attraction et d’affirmation, cette théorie sera vraie quand vous vous poserez une question.

Savez-vous que certains experts prétendent que vos souvenirs sont compromis quand vous vous arrêtez sur des expériences négatives? S’arrêter sur le négatif nécessite deux fois plus d’énergie que penser positivement. C’est peut-être pour cela que vous êtes si fatigué.

5. Prenez en considération un jour à la fois. Profitez de l’instant présent et soyez dans l’instant. Il y a toujours bien assez de soucis aujourd’hui, alors pourquoi dépenser de l’énergie sur les pensées de demain?

Trop de gens veulent un changement instantané. En fait, nous changeons en permanence parce que notre corps (cellules) et les situations qui nous entourent sont toujours en train de changer et d’évoluer. Les gens veulent obtenir des résultats tangibles instantanément. Mais ça ne fonctionne pas comme cela.

L’exercice de la force mentale consiste à développer une conscience à chaque instant. Mettez l’accent sur vos pensées. Cliquez sur le bouton «supprimer» chaque fois qu’elle est négative et remplacez-la par une positive. Comment faire cela? Regardez vos pensées, centrez-vous sur le présent. Il faudra de la pratique, vous réussirez avec le temps: mais cela ne nécessitera pas des mois ou des années.

Avertissement :
Ceci n’est, en aucun cas, un moyen conçu pour établir un diagnostic, classer ou traiter des problèmes de santé mentale ou de toxicomanie. Vous devriez toujours consulter un professionnel agréé ou formé quand vous recherchez un vrai diagnostic ou une évaluation de votre état de santé.

Petersacco.com
Le docteur Peter Sacco a travaillé en privé et avec des groupes d’entraide depuis 1995. Il est spécialisé en gestion de la colère, les addictions, le coaching individuel et le conseil. Il donne des cours sur les addictions et des cours de psychologie criminelle aux États-Unis et au Canada. 

Version en anglais: 5 Keys to Mental Toughness


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top